Quel coût pour isoler mes combles ?

Les déperditions thermiques sont à l’origine de la hausse de vos factures d’énergie. Et quand on sait que près que la zone critique est le toit et les combles avec une déperdition avoisinant entre 25 et 30 %, on comprend qu’il est essentiel de protéger cette partie de logement.

Quel prix pour une isolation de combles ?

Les travaux d’isolation permettent ainsi de réduire considérablement vos dépenses énergétiques et, par là même, de valoriser votre bien immobilier. Même si le tarif de l’isolation des combles ou de votre toiture peut représenter un certain investissement, le prix à l’achat peut être diminué grâce à un crédit d’impôt. La démarche d’isolation de vos combles devient alors rentable en quelques années.

La qualité du matériau isolant utilisé accroît les coûts

Quelle que soit la nature des combles à isoler, le coût de l’isolation des combles perdus dépend de plusieurs éléments :

  • Le type des combles ;
  • Le matériau isolant ;
  • L’épaisseur de l’isolant ;
  • La technique de pose ;
  • Le coût de la main-d’œuvre si vous passez par un professionnel, ce qui est vivement recommandé pour des questions de normes sécuritaires, de garanties et d’assurance.

Mais la qualité des matériaux isolants participe activement à grossir ou à diminuer la facture.

Il convient de trouver un compromis acceptable entre le produit écologique et le produit performant en termes d’isolation.

En effet, alors la laine de roche peut sembler la plus économique actuellement sur le marché, sa capacité isolante diminue avec le temps, car la laine se tasse plus rapidement que le polyuréthane par exemple ou que le chanvre.

Le prix d’une bonne isolation de toiture ou de grenier va donc dépendre de la qualité dans le temps de l’isolant.

Quid des combles aménageables

Contrairement à ce que l’on pense, il n’y a pas que les combles perdus qui peuvent être isolés.

Les combles aménageables peuvent également subir le même traitement et vous aider à diminuer votre facture énergétique.

Là encore, le prix pour une isolation de combles aménageable dépend non seulement de la superficie à couvrir, mais surtout du type d’isolant choisi.

Voici un tableau récapitulatif des principaux matériaux isolants avec leur coût au mètre carré.

Dans ce prix de l’isolation pour combles aménageables, il faut aussi prévoir une marge pour la pose et les matériaux. Ce prix de pose tourne autour de 50 €/m².

Quid des combles perdus

Pour ce genre d’espaces, le prix d’une isolation de combles perdus est sensiblement identique au prix d’une isolation pour des combles aménageables, avec quelques variations çà et là.

Là aussi, vous devez prendre en compte le prix de la pose et matériau dans le devis total de l’isolation de combles perdus, à savoir environ 40 €/m².

Comment isoler les combles pour pas cher ?

L’isolation des combles fait appel à des techniques de pose spécifiques qui sont principalement l’isolation par rouleaux (aussi appelé isolation par déroulage) et l’isolation par soufflage (ou projection).

Même si la laine de verre demeure le matériau le plus utilisé en isolation de grenier et combles (notamment grâce à un excellent rapport qualité/prix), le polyuréthane connaît un beau succès. Il ne faut pas oublier les matériaux isolants naturels comme le chanvre ou les fibres de bois.

Quel que soit votre projet d’isolation de combles, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Il va vous conseiller sur la méthode la plus pertinente d’isolation en fonction de l’accessibilité et de la configuration de l’espace à isoler.

La technique utilisée va influer sur le coût du devis de l’isolation de vos combles. Si la couverture de toiture est abîmée, pourquoi ne pas coupler rénovation de celle-ci et isolation des combles en choisissant la technique de l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) ?

Mais si les travaux d’isolation concernent uniquement l’intérieur de votre maison, l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) est la technique la plus évidente.

L’investissement de l’isolation est-elle rentable ?

Impact sur l’isolation thermique

Il est incontestable que les travaux d’isolation des combles ont un impact positif sur l’isolation thermique.

En effet, en remplissant cet espace vide par des matériaux isolants, vous contribuez à limiter le volume d’énergie consommée et à réduire la facture énergétique en fin de mois.

En termes de déperditions d’énergie, voici comment elles se répartissent :

  • Entre 25 et 30 % de déperditions d’énergie par le toit ou les combles ;
  • Entre 20 et 25 % par les murs ;
  • Entre 7 et 10 % par le plancher-bas.

Pour les travaux d’isolation plus accessibles, vous pouvez prétendre à différentes aides créées par l’Etat, dont le crédit d’impôt développement durable, les subventions de l’ANAH, etc.

La rénovation de l’isolation des combles influe positivement sur l’acoustique

Au même titre que l’isolation thermique, l’isolation des combles perdus ou aménageables joue aussi sur la qualité de l’isolation phonique.

En effet, le bruit provient souvent à travers le plancher par la mise en vibration de la paroi.

Cette vibration acoustique dépend du type de plancher, du type de revêtement de sol, mais aussi de la qualité des jonctions entre les différentes parois (plancher/mur/plancher).

Pour réduire les nuisances sonores liées aux impacts sur le plancher haut, des travaux d’isolation des combles peuvent ainsi être envisagés.

En plus d’un revêtement de sol de qualité (revêtement textile comme une moquette ou un tapis ou encore une dalle flottante), vous parvenez à accentuer la réduction du bruit par une isolation des combles, qu’elle soit murale (notamment si vous êtes en mitoyenneté avec des voisins) ou au sol.

Une bonne isolation des combles pour une isolation phonique dépend du choix des matériaux, et de la qualité d’exécution des travaux.

Aides financières de la rénovation des combles

Crédit d’impôt

Le coût global de l’isolation de vos combles peut être diminué grâce au crédit d’impôt. Son montant s’élève à 30 % sur le prix du matériau isolant et de la main d’œuvre, si vous décidez de faire appel à un professionnel bien entendu.

Ce crédit d’impôt vous sera accordé si la maison en question est votre logement principal. Que vous soyez imposable ou non, l’État verse un chèque dans le cadre de travaux de rénovation énergétique et l’isolement des combles en fait naturellement partie.

Eco-PTZ

L’éco prêt à taux zéro (ou éco-PTZ) s’apparente à un dispositif de financement. Vous allez pouvoir obtenir un prêt pour réaliser vos travaux d’isolation sans avoir à payer d’intérêts, car le taux d’emprunt est à 0 %.

Ce prêt s’adresse uniquement aux propriétaires qui réalisent un bouquet de travaux dans une maison construite avant 1990.

L’éco-PTZ peut atteindre :

  • 20 000 € pour la réalisation d’un bouquet de 2 travaux de rénovation (remboursable sur 10 ans) ;
  • 30 000 € pour la réalisation d’un bouquet de plus de 2 travaux (remboursable sur 15 ans).

Subventions diverses (Anah, région...)

La région ainsi que l’agence Anah proposent des subventions pour isoler vos combles ou votre grenier. Ces aides sont attribuées si vos travaux répondent à différents critères et concernent uniquement une résidence principale.

Ces aides, notamment celles de l’Anah, peuvent amortir jusqu’à 80 % du coût total de vos travaux d’isolation de combles perdus. Pour y prétendre, il existe des conditions de ressources et vos travaux d’isolation de combles doivent permettre une diminution de 25 % de vos factures d’énergie.

Exonération taxe d’habitation

L’isolation des combles aménageables est soumise à taxe d’habitation. Mais si vous décidez d’isoler vos combles perdus ou non aménageables, cela ne rentre pas dans le calcul de la taxe d’habitation.

Impact sur la taxe foncière

De même que pour la taxe d’habitation l’isolation des combles est soumise à la taxe foncière. Les combles perdus (hauteur libre inférieure à 1m80 avec une pente de toit inférieur à 30°) n’entrent pas non plus dans le calcul de la taxe foncière, seuls les combles aménageables le sont. Il convient alors que la surface nouvellement créée soit déclarée comme surface habitable.

Réduction de la TVA

Enfin, le dispositif de la TVA à 5,5 % permet d’alléger la facture des travaux d’isolation des combles. Ce taux s’applique sur les équipements comme sur la main d’œuvre, à condition que l’entreprise soit habilitée RGE.

Trustpilot