Tout savoir sur l'isolation de votre cheminée

Quand on a la chance d’avoir une cheminée chez soi, il est extrêmement important de bien l’entretenir. Mais cet entretien passe également par une autre voie, à savoir l’isolation du conduit de cheminée. Ce travail de protection et de calfeutrage d’assurer confort et sécurité dans toutes les pièces tout en maintenant une chaleur constante.

Comment isoler une cheminée ?

L’isolation d’une cheminée est une opération qui requiert un certain savoir-faire et surtout un respect des normes de sécurité.

En termes de réglementation, toute isolation de conduit de cheminée doit correspondre aux exigences de la norme DTU 24.1. C’est un document technique unifié du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) et accessible au grand public.

Jusqu’à il y a quelques années, le matériau privilégié pour l’isolation du conduit de cheminée était l’amiante. Mais avec les risques sanitaires que cela engendre, ce matériau est devenu interdit en France. On se tourne dorénavant vers des matériaux déjà isolés comme le boisseau isolé ou le conduit métallique à double paroi.

Les plaques isolantes en laine de roche ou en laine minérale fonctionnent aussi très bien dès qu’elles ont une épaisseur supérieure à 50 mm.

En plus du conduit, vous pouvez isoler d’autres éléments comme :

  • La hotte de la cheminée : à réaliser avec des panneaux spécialement conçus à cet effet. Ces panneaux sont composés de laine de roche et habillés d’une feuille d’aluminium. Ils sont posés de manière jointive avec la face alu placée côté source de la chaleur. On les colle avec une colle spéciale haute température.
  • L’âtre de la cheminée : on pense notamment aux plaques coupe-feu ou à des écrans-feu qui constitués de plusieurs isolants en couches.

A noter : Sans coffrage ni habillage, vous ne devez pas isoler la partie combustible de cheminée. C’est la partie qui fait la liaison entre le matériau combustible (comme le bois) et le conduit, qu’elle soit en traversée de plancher ou en charpente.

Comment isoler un tubage de cheminée ?

L’isolation d’un conduit de cheminée doit répondre aux exigences du document technique DTU 24.21 qui édicte les réglementations à suivre concernant la fumisterie et précisément les conduits de cheminée.

Quels isolants disposer autour du conduit de cheminée ?

En plus des matériaux précédemment mentionnés, les produits ignifugés comme le béton cellulaire, le silicate de calcium, le plâtre, les briques en terre cuite, la mousse phénolique ou encore la céramique fonctionnent également.

Si votre conduit est déjà conçu avec des boisseaux non isolés, vous pouvez ajouter des plaques isolantes en laine minérale ou laine de roche autour du tubage.

Isolation d’une cheminée en boisseaux

L’isolation d’une cheminée en boisseaux est une étape difficile qui requiert des précautions dans sa pose.

Deux solutions s’offrent à vous dans ce type d’isolation :

  • La pose d’un rail, d’un montant et d’une plaque de BA13 en conservant une distance de 15 à 20 cm entre les boisseaux du conduit.
  • Coller directement sur les boisseaux un panneau de Placolaine de roche, car la laine de roche est résistante à la chaleur.

Isolation d’une cheminée en brique

Ce type de cheminée requiert une double isolation, à savoir par l’intérieur et par l’extérieur :

  • Par l’intérieur : on crée une sorte de « bouchon » d’isolant en roulant celui-ci en nattes et l’insérant directement dans le conduit de cheminée. Cette opération s’effectue en bas et en haut jusqu’au niveau des combles. Ne pas oublier d’ajouter un couvercle de tôle galvanisée pour protéger l’isolant des intempéries.
  • Par l’extérieur : on peut ajouter du polystyrène expansé et un contreplaqué d’un 1 cm d’épaisseur. Le tout peut ensuite être recouvert de maçonnerie pour s’harmoniser avec la maison.

Isolation d’une cheminée en inox

Pour l’isolation d’une cheminée en inox, deux solutions sont préconisées quant à l’entourage du conduit :

  • Le vide ventilé : on crée une circulation libre de l’air intérieur vers l’extérieur grâce à l’écart entre le conduit et le solin d’étanchéité. C’est une méthode traditionnelle.
  • On remplit l’espace autour du conduit par une coque isolante que l’on retrouve souvent dans les maisons passives ou basse consommation.

Choix du meilleur matériau isolant

Le meilleur matériau pour protéger et isoler votre conduit de cheminée est un matériau qui va bénéficier d’un classement de réaction au feu au moins M1.

Il doit pouvoir garantir les limites de températures superficielles admissibles, à savoir 50 ° en partie habitable et 80° en partie non habitable.

Le choix d’un isolant pour conduit de cheminée varie d’un projet à un autre. Mais on conseille habituellement de la laine de roche ou encore de la laine minérale dont les capacités thermiques sont excellentes. Elles affichent aussi une très bonne résistance au feu.

Quels sont les précautions indispensables à l’isolation d’une cheminée ?

Bien entendu, rappelons-le, l’isolant disposé pour protéger votre conduit de cheminée doit répondre aux exigences du document technique DTU 24.1.

Il faut aussi prendre en compte la distance de sécurité dite normative. C’est une distance qui est déterminée selon la résistance thermique (exprimée en m²K/W) de la paroi du conduit et selon la classe de température du conduit (T). Les classes varient entre T080 et T450.

Comment habiller un conduit de cheminée ?

Pour ce qui de l’aspect intérieur, il arrive que le conduit de cheminée forme comme un volume saillant au milieu d’un mur. Cela peut être l’occasion d'y mettre votre canapé dont la largeur correspond à la largeur du conduit.

Vous pouvez aussi décider, si le conduit de cheminée forme un décroché saillant, de l’habiller avec des niches boisées qui seront exploitées comme éléments de décoration.

Vous pouvez, enfin, décider d’ajouter du mobilier pour prolonger les lignes du conduit de cheminées ou les camoufler : bibliothèque, placard, meuble de rangement bas, étagères. Pour ce qui est de l’aspect extérieur, la brique séduit de nombreux amoureux de la cheminée. D’autres ajoutent des pierres de charbon peintes pour un résultat résolument moderne.

Pourquoi isoler sa cheminée ?

L’isolation d’un conduit de fumée ou de cheminée doit être réalisée pour plusieurs raisons. D’abord, cette isolation permet d’éviter que les chaleurs du feu de cheminée ainsi que les fumées se répandent dans tout le bâti et que cela abîme les éléments de construction.

Ensuite, l’isolation de cheminée permet d’éviter un refroidissement trop violent, trop rapide des fumées, ce qui entrainerait une condensation dans le conduit. Le tirage serait alors de mauvaise qualité, ce qui aurait pour conséquence à terme de refouler les fumées dans l’habitat.

Enfin, l’isolation de votre cheminée permet de vous prémunir contre les déperditions thermiques, ce qui a un impact direct sur votre facture.

Trustpilot