Comment réussir son isolation d’un mur en pierre ?

Comment résister au charme d’un mur en pierre ? Pour obtenir une atmosphère à la fois réconfortante et traditionnelle pour votre maison, le choix de ce matériau offre une réelle performance au niveau de l’isolation acoustique et thermique, à condition de bien choisir son isolant.

Comment bien isoler son mur en pierre ?

La pierre possède des caractéristiques qu’il est essentiel de connaître avant de se lancer dans l’isolation d’un mur en pierre.

Ainsi, sachez que les murs en pierre sont avant tout poreux et que leur revêtement demeure fragile. En effet, la pierre, apparemment résistante, est un matériau humide et c’est cette humidité qui risque d’attaquer votre isolant.

En parallèle, ce type de murs a besoin de respirer et il ne doit pas être étouffé sous un isolant directement plaqué contre la pierre.

Pour réussir votre rénovation énergétique et apporter une isolation écologique au mur de pierre, l’isolant doit laisser passer l’air — qui est un isolant naturel — et ne pas être en contact avec l’éventuelle humidité présente sur la pierre.

Quelle est la meilleure isolation pour un mur en pierre ?

L’isolation d’un mur en pierre est relativement délicate, car le choix des matériaux importe énormément. Voici un tableau non exhaustif des principaux matériaux recommandés pour isoler votre mur en pierre, mais aussi ceux qui sont proscrits en raison de leur perméabilité.

Isolants recommandés

Isolés bannis

Fibre de bois, liège isolant

Isolants sensibles à l’humidité : laine de verre, etc.

Chaux

Isolants industriels : polystyrène expansé, polyuréthane

Bois massif

Isolants imperméables (ou traités à l’imperméabilisant)

Choix de l’épaisseur et son impact sur le design

Alors que la pierre (et la brique également) apporte un certain cachet à une maison, ce matériau n’est pas réputé pour ses capacités isolantes. Pourtant, on peut imaginer le contraire, car, qui dit mur en pierre, dit mur d’une grande épaisseur et donc meilleure performance isolante.

C’est tout à fait le contraire.

L’inertie et l’épaisseur du mur en pierre causent 2 problèmes majeurs au niveau de l’isolation :

  • Alors qu’un mur épais ralentit les entrées du froid, lorsque celui-ci est à l’intérieur du mur, il va y rester plus longtemps que pour un mur « classique » en parpaing par exemple. Le peu de chaleur que l’on peut avoir en journée durant l’hiver ne va pas compenser les chutes de température la nuit et vos murs resteront froids. Votre facture énergétique risque donc de grimper durant cette saison froide.
  • En été, les murs en pierre limitent la ventilation et la chaleur se stocke alors pour monter ensuite aux étages jusqu’aux combles et le toit, créant une certaine « fournaise » quand vous êtes à l’étage de votre maison.

Cette mauvaise circulation de l’air et cette faible aération vont entrainer les possibles problèmes de condensation et d’humidité sur le long terme, ce qui risque d’accélérer la dégradation des murs en pierre ou de la pièce concernée.

Isoler devient par conséquent une alternative quasiment obligatoire.

Si vous effectuer une isolation d’un mur en pierre l’intérieur, vous prenez le risque que cela joue sur le design de votre intérieur, car l’isolant, comme du bardage ou du lambris par exemple, ne sera pas peut-être de votre goût.

Un matériau isolant qu’on pose sur un mur en pierre et que l’on masque ensuite par une cloison de type Placo ou lambris fait perdre en esthétique.

Il y a également un fort risque d’avoir l’impression d’un rétrécissement du volume de la pièce. Le choix de l’épaisseur de votre isolant par l’intérieur va donc impacter la superficie globale de votre intérieur.

Si vous réalisez une isolation d’un mur en pierre par l’extérieur, votre design intérieur ne sera pas touché.

En revanche, vous pouvez obtenir un design extérieur particulièrement intéressant. Il existe des solutions d’isolation par l’extérieur avec des supports variés et des couleurs tout aussi différentes afin de correspondre à tous les goûts.

La maison ancienne nécessite-t-elle une isolation particulière ?

Une maison ancienne, au même titre qu’une maison neuve, a besoin d’être isolée. Il est fort à parier que la maison dite ancienne a été construite il y a plusieurs décennies. Les normes en matière d’isolation phonique et thermique n’étaient pas celles d’aujourd’hui.

Même si l’on imaginait que la pierre préservait naturellement des différences de températures, il reste que ce type de mur peut être une cause sérieuse de déperdition de chaleur dans votre intérieur.

Et si votre maison ancienne est mal isolée, cela pose 2 conséquences sérieuses :

  • Votre confort de vie au quotidien sera loin d’être optimal : la chaleur va rester à l’intérieur en été et le froid pénétrera à l’intérieur en hiver ;
  • Vos factures énergétiques et notamment de chauffage vont grimper inévitablement.

Penser à une solution adéquate d’isolation pour des murs en pierre dans une maison ancienne est donc indispensable.

Se tourner vers des artisans spécialisés permet d’obtenir des conseils en isolation de mur en pierre. Celui-ci va vous trouver une solution adéquate entre esthétisme et performance thermique tout en ayant assurément une solution d’isolation adaptée.

Choix de l’isolant de votre mur en pierre

Les techniques en matière d’isolation de mur en pierre ont évolué depuis ces dernières années. Mais le choix de l’isolant en lui-même reste un choix crucial dans la réussite de cette entreprise.

Il est essentiel de choisir un isolant capable de s’adapter aux caractéristiques de la pierre qui habille votre mur.

Les isolants imperméables étouffent la pierre et empêchent votre mur de respirer. De même, les isolants sensibles à l’humidité doivent être oubliés au même titre que les isolants industriels ou la laine de verre qui va littéralement « boire » l’humidité.

Un isolant qui laisse passer l’air permet au mur en pierre de respirer et donc de conserver un pouvoir isolant naturel. La fibre de bois, le liège, la chaux ou le bois massif sont recommandés.

Incidences sur l’isolation thermique et acoustique

Une bonne isolation thermique et acoustique offre indéniablement un véritable confort de vie au quotidien. La maison est alors fraiche l’été et chaude en hiver. Isoler vos murs en pierre permet aussi de réduire vos factures de chauffage. Et quand on sait que les déperditions thermiques atteignent jusqu’à 25 % par les murs et légèrement moins par la toiture, on comprend aisément l’importance de faire de l’isolation une priorité.

Toutefois, un mur en pierre ne s’isole pas comme un mur neuf.

N’hésitez pas à prendre contact avec un ou plusieurs artisans spécialisés pour faire un devis de ce coût en tant que rénovation énergétique.

À l’écoute de vos besoins, de vos attentes et en prenant en compte votre budget, l’artisan en question va vous donner de conseils en matière d’isolation d’un mur en pierre et vous proposer diverses solutions.

Ces solutions, selon le confort acoustique et le confort thermique souhaité — mais aussi en fonction de la superficie et de l’agencement de votre maison —, pourront suggérer une isolation des murs en pierre par l’extérieur ou par l’intérieur.

Différences entre l’ITE et l’ITI

Isolation thermique extérieure

Deux options s’offrent à vous pour isoler un mur ne pierre et l’isolation des murs par l’extérieur en fait partie.

Appelée traditionnellement ITE, voici une alternative très performante et qui demeure la solution la plus conseillée par les professionnels du bâtiment.

En effet, une ITE va permettre de mieux restituer la chaleur en hiver et conserver la fraicheur en été sans vous faire rencontrer d’éventuels problèmes de condensation ou d’humidité.

Mais, l’isolation par ITE impose de dissimuler la pierre extérieure, ce qui peut modifier l’apparence de votre maison.

On utilise, en effet, la technique du bardage (lames de bois, de PVC, etc.) qui est une technique fiable, durable et solide dans le temps.

Isolation thermique intérieure

L’autre solution pour isoler un mur en pierre est l’isolation par l’intérieur, appelé ITI. Solution particulièrement adaptée si vous désirez conserver l’esthétique extérieure de votre maison avec le charme de la pie apparente.

L’ITI consiste à placer une cloison intérieure de type Placo dans laquelle une couche d’isolant est insérée. Cette technique vous aide à améliorer la performance énergétique des pièces.

Attention : il est recommandé de laisser un espace de 2 cm au minimum entre le matériau isolant et le mur pour laisser respirer la pierre. L’utilisation de tasseaux en bois préalablement traités contre l’humidité devient un choix pratique et pertinent.

Comment isoler un mur en pierre humide ?

La question de l’humidité doit être impérativement réglée avant de se lancer dans l’isolation écologique de votre mur en pierre.

Il faut soit supprimer toute trace d’humidité soit la gérer. Sinon, l’isolant perdra de sa performance et l’humidité attaquera le mur in fine, entraînant moisissures, champignons ou fissures parfois.

Pour la gérer, l’isolation d’un mur en pierre par l’intérieur est idéale, car elle vous permet de laisser passer l’humidité. Un isolant d’au moins 5 cm avec de la chaux et de la fibre de chanvre par exemple est parfait.

Pour supprimer l’humidité, la solution de l’ITE est la meilleure. Mais vous devez traiter en amont la paroi extérieure sur son intégralité en enduisant notamment un ciment hydrofuge sur les parties creusées entre les pierres.

Un enduit bitumeux ainsi qu’une protection alvéolée au niveau du soubassement terminent la protection anti-humidité de votre mur en pierre.

Idées déco pour l’isolation de votre mur en pierre

Voici quelques idées de déco pour isoler votre mur en pierre :

  • Ajouter un enduit ou une peinture qui améliorent la performance thermique des travaux.
  • Installer un bardage : solution prisée en ITE qui offre des possibilités ne matière de style : PVC, bois, métal, etc.
  • Installer un parement mural : des pierres dites meulières peuvent s’ajouter sur votre mur en pierre existant.
  • Installer un auvent pour vous protéger de la pluie et du soleil tout en habillant votre façade en pierre.
  • Installer une corniche de toiture pour créer un contraste intéressant avec le mur en pierre.
  • Faire pousser des plantes grimpantes comme la vigne vierge, le lierre afin d’égayer les murs en pierre.
Trustpilot