La pose d'une plaque de plâtre peut être difficile : suivez ce guide

Le placo est un matériau pratique et largement répandu. En même temps, il offre la possibilité de structurer et délimiter les différents espaces lorsque posé correctement. C’est également un allié pour la réfection des murs. Vous l’aurez compris, il profite de nombreuses fonctions et vous aide à obtenir une maison adaptée à vos besoins et vos envies. Découvrez sans attendre comment poser du placo !

Comment réussir la pose de son Placo ?

Que ce soit pour faire une cloison ou couvrir un mur disgracieux, la pose des plaques de plâtre permet d’améliorer l’aspect esthétique d’une pièce. Le placo s'installe sur vos murs, plafonds et sols pour former une surface plane et simple à intégrer dans votre aménagement intérieur. Il améliore l’isolation et vous permet de monter une cloison rapidement.

Néanmoins, la réussite technique et esthétique de votre installation de Placo dépend de l’efficacité et du succès de sa pose. Une installation qui peut être réalisée par un plaquiste, véritable expert en la matière. Toutefois, si vous souhaitez vous lancer dans la pose des plaques de plâtre, voici la marche à suivre…

Fixer les rails au sol et plafond

Pour la pose d’un placo au plafond ou sur les murs, il faut aussi effectuer la pose de rails spécialement conçus pour le placo. Tout commence par une prise de mesures et de repères afin d’obtenir des rails droits. Une fois que c’est fait, découpez vos rails aux bonnes dimensions à l’aide d’une scie sauteuse ou d’une scie circulaire. Puis, fixez vos rails sur le plafond et le sol. Soyez également attentif au moment de choisir les rails, ils doivent s’adapter à vos plaques de placo.

Fixer l’isolant

Le placo peut aussi isoler votre habitation, du moins il contribue à fournir un bon confort thermique et acoustique en renfermant un isolant performant.

Voici un aperçu des isolants conseillés pour l’isolation intérieure des murs et du plafond :

  • La laine de roche ;
  • La laine de verre ;
  • La laine de chanvre ;
  • La fibre de bois ;
  • La laine de lin ;
  • La laine de coton ;
  • Le polystyrène ;
  • Le polyuréthane ;
  • Le textile recyclé ;
  • Le liège expansé en plaque.

La pose d’un placo avec isolation est indispensable pour la création de parois étanches et résistantes. Elle permet aussi d’obtenir un meilleur confort thermique et acoustique. Si vous désirez parfaire votre isolation, sachez qu’il existe aussi des placos doublés d’un isolant thermique et phonique.

L’isolant prend place entre les rails et se fixe à l’intérieur des montants de votre structure métallique.

Apposer le plâtre

Au moment de la pose, il suffit d’installer le placo sur les rails et fixé à l’aide de vis adaptées. Ainsi, la plaque de plâtre vient camoufler l’isolant.

Poser des bandes de joints

À présent, vous possédez une cloison, un mur ou un plafond parfaitement recouverts de plâtre. La pièce commence à ressembler à un espace habitable et les parois sont pratiquement lisses à une exception près… En effet, il reste des espaces à combler, notamment celui présent entre chacune des plaques.

Pour combler cet espace, installez un enduit pour créer un début de jointure. Puis, venez déposer une bande de joints, lissez-la et laissez sécher l’ensemble. Une fois la bande sèche, couvrez-la d’une nouvelle couche d’enduit. Il est important que les joints de votre placo soient parfaitement réalisés pour garantir un meilleur confort et une belle durabilité.

Finissez en peignant par-dessus

L’installation du placo est presque terminée, il ne manque plus que l’étape de finition, à savoir l’application d’un revêtement. Certes, vous pouvez opter pour un joli papier peint, mais la peinture reste une meilleure solution. Pour ce faire, poncez l’enduit pour le lisser et dépoussiérez la surface. Puis, appliquez une sous-couche au rouleau, elle doit ensuite être recouverte de peinture. Au moment de l’application, pensez à croiser vos mouvements pour un résultat uniforme et harmonieux. Deux couches de peintures murales seront nécessaires, évidemment, il faut respecter le temps de séchage entre chacune d’entre elles.

Quelles sont les erreurs à éviter avec les plaques de Placo ?

La pose du placo demande un certain savoir-faire, il est bon d’en prendre conscience avant de se lancer dans son installation. Si vous ne vous en sentez pas capable, faites appel à un professionnel qualifié pour les travaux. Sinon, parcourez cette liste des erreurs à éviter avec les plaques de placo !

Le placo doit être de qualité

Avant de poser du placo, il convient de choisir la plaque de plâtre la plus adaptée à vos besoins. Il existe différents types de placo utiles pour diverses utilisations, notamment :

  • La plaque de plâtre hydrofuge pratique pour les pièces humides puisqu’elle limite la diffusion de l’humidité au sein des pièces. C’est l’idéal pour la salle de bain ;
  • Le placo ignifugé résiste à la chaleur, par conséquent il s’installe près des points chauds comme le four. Ainsi, son emplacement idéal est la cuisine ;
  • La plaque de placo purifiante utile pour dépolluer l’air ambiant dans la maison, généralement elle se réserve à un usage dans la chambre ;
  • Le placo anti bruit vous assure une bonne isolation phonique, il atténue le niveau sonore et préfère prendre place dans les pièces de vie ;
  • La plaque de plâtre avec isolation thermique, idéale pour parfaire une isolation ancienne ou couvrir les parois d’une pièce dénuée de système de chauffage ;
  • Le placo spécial objets lourds, il est très robuste et résiste aux charges allant jusqu’à 20 kg.

Renseignez-vous auprès d’un professionnel ou d’un vendeur pour obtenir des conseils et choisir un matériau de qualité. Comme pour toutes les autres catégories liées aux travaux de rénovation et de construction, il existe plusieurs prix pour le placo. Évitez les plaques d’entrée de gamme, elles sont souvent moins performantes et moins résistantes.

Le support et la préparation doivent être parfaits

Lorsque vous décidez de poser des plaques de plâtre sur les murs, il faut préparer le support. Pour cela, nettoyez et dépoussiérez les murs et plafonds que vous allez couvrir. Dans le cadre d’une création de cloisons en placo, il faut nettoyer et dépoussiérer l’espace qui sera enfermé entre les plaques de plâtre. La préparation du support semble anodine et pourtant elle réduit le risque de moisissures et de déplacement de vos rails. Il faut que votre placo et votre structure métallique reposent sur un support sec, propre et sain.

Bien s’occuper des raccords et des joints

Dans un souci d’étanchéité et de confort, prenez soin de bien réaliser les joints et les raccords du placo. En effet, le jointement de votre placo a un impact sur la performance de votre isolation. Seul un joint de qualité peut vous aider à profiter d’une maison bien isolée, dans laquelle ni le vent, ni le froid, ni la chaleur ne peuvent s’infiltrer. Les joints des plaques de plâtre limitent aussi le risque de ponts thermiques, voire l’apparition de moisissures. Votre installation a besoin de joints d’étanchéité pour être étanche à l’air et à l’eau.

La finition de la pose et la peinture

Le choix de la peinture varie en fonction de vos envies déco, mais aussi par rapport à la pièce. Dans les pièces humides, il vaut mieux se tourner vers des peintures résistantes à l’eau. Dans la cuisine, la peinture doit supporter les variations de température et les projections. Voilà pourquoi, elle doit être résistante et lessivable. Dans les autres pièces, le choix vous appartient, cependant il existe des peintures dépolluantes ou écologiques, moins nocives pour l’environnement et votre santé.

Quel prix au m2 pour du Placo ?

Le prix du placo varie d’un produit à l’autre en fonction de ses finitions, des différents traitements ou encore de la qualité. Voici un récapitulatif du prix des différentes plaques de placo au m2 :

  • Le placo standard : de 3 à 6 euros le m2 ;
  • Le placo ignifugé : de 5 à 20 euros le m2 ;
  • Le placo hydrofuge : de 5 à 10 euros le m2 ;
  • Le placo phonique : entre 7 et 25 euros le m2 ;
  • Le placo avec isolation thermique : entre 10 à 30 euros le m2.

Pour ce qui est de la pose, sachez qu’un plaquiste affiche un tarif horaire allant de 35 à 40 euros de l’heure. À ce tarif, s’ajoute le prix de l’isolant…

Comment poser du Placo sur une ossature métallique ?

La pose de placo sur une ossature métallique de cloison se fait avec le respect de plusieurs étapes :

  1. Préparez votre installation en réalisant des mesures et en marquant vos repères ;
  2. Reportez vos mesures sur le rail et découpez-le à l’aide d’une grignoteuse ;
  3. Placez le rail sur le sol au niveau des repères et tracez un trait des deux côtés de ce dernier ;
  4. Repérez l’emplacement des rails sur les murs et placez vos repères de chaque côté de la pièce ;
  5. Tracez les repères au plafond à l’aide d’un fil ;
  6. Alignez le rail au plafond sur le tracé et fixez-le à l’aide de vis tous les 60 cm ;
  7. Fixez le rail au sol ;
  8. Posez les montants après découpage aux bonnes mesures ;
  9. Installez-le dans le rail supérieur et fixez les montants contre le mur ;
  10. Fixez les montants verticaux tous les 60 cm au rail à l’aide d’une pince à sertir ;
  11. Posez vos plaques de placo contre les montants ;
  12. Ajoutez l’isolation dans les montants et couvrez-la de placo de l’autre côté ;
  13. Réalisez les jointures et terminez par une couche de peinture.
Trustpilot