Comment procéder pour une extension de maison mitoyenne

Réaliser une extension de maison mitoyenne doit se faire dans le respect de la règlementation en vigueur. Ces règlementations garantissent le respect de la qualité de vie de chaque voisin et permettent à chacun de jouir pleinement de leurs propriétés. Afin de maintenir de bonnes relations de voisinage, nous vous invitons à présenter votre projet aux voisins concernés et les informer du respect strict des règles en vigueur ainsi que des dates des travaux prévus.

Maison mitoyenne : quelles caractéristiques ?

L’extension devra se situer à bonne distance de chez le voisin, cette distance ainsi que la hauteur de l’extension seront notifiées dans le PLU (voir ci-dessous).

En ce qui concerne les ouvertures, la loi prévoit que si la vue est directe, une distance de 1.90m doit être respectée entre l’ouverture et la clôture entre les deux propriétés. Si la vue est oblique, cette distance minimale sera rapportée à 0.60 m d’avec le terrain du voisin. Ces distances sont également valables pour les terrasses et les balcons. Si la distance règlementaire ne peut être respectée, alors il ne doit pas y avoir d’ouverture.

Si votre extension doit s’adosser au mur mitoyen, elle peut s’y ancrer, mais doit laisser dans l’épaisseur du mur un minimum de 5,5 cm indemnes du côté du voisin.

Il va sans dire que toute extension ou construction ne doit en aucun cas toucher à l’intégrité des murs et des fondations du voisin. Vous ne creuserez pas de cave sous la maison du voisin par exemple !

Extension maison mitoyenne : loi et réglementation

Des lois et des règlementations régissent la construction de bâtiments ainsi que les extensions de maison moderne. Vous devrez vous y conformer afin de respecter la loi au risque sinon de devoir détruire et refaire vos travaux, ce qui engendrerait un surcoût majeur.

Le Plan Local d’Urbanisme

Le plan local d’urbanisme ou PLU est LE document que vous devez consulter avant toute mise en œuvre de votre extension de maison, qu’elle soit extension de maison cube ou extension de maison sur pilotis. En effet, ce document administratif, relatif à votre commune régit les différents aspects des constructions et des extensions. Il va notamment indiquer les distances minimales à respecter entre la maison du voisin et votre extension, mais également la hauteur maximale. Ces informations peuvent varier d’une commune à l’autre et nous vous invitons à vous renseigner auprès du service urbanisme de votre commune.

En cas d’absence de PLU, ce sont les règles nationales d’urbanisme qui prévalent. Il devra alors y avoir une distance minimale de 3 mètres entre le voisin et vous. En termes de hauteur, la distance d’avec la limite de propriété devra être la moitié de la hauteur de l’extension. Ces règles prévalent aussi dans le cadre d’une extension de maison de campagne en cas d’absence de PLU sur la commune et ce même si la maison est isolée.

Le Plan d’Occupation des Sols

Le plan d’occupation des sols ou POS va définir quant à lui la surface maximale de l’extension. Un ratio entre espaces verts et construction devra être respecté. Ces conditions sont propres au POS défini dans chaque commune.

La déclaration préalable de travaux

La déclaration préalable des travaux est nécessaire pour toute extension comprise entre 5 et 20 m² dans la limite d’une surface totale habitable de 170 m². Si l’extension souhaitée fait basculer votre surface habitable à plus de 170 m² il vous faudra alors un permis de construire et le recours aux services d’un architecte.

Le permis de construire

Le permis de construire se demande en mairie et il est obligatoire pour les agrandissements de plus de 20 m². Là encore, si la surface totale finale est supérieure à 170 m², il vous faudra recourir à un architecte.

Règlement de lotissement

Si votre maison fait partie d’un lotissement, il est possible qu’il existe des règles particulières qui encadrent les différentes distances et hauteurs des constructions. Il est nécessaire de s’y référer, ce sont elles qui prévalent.

Quel prix pour une extension de maison mitoyenne ?

Le prix d’une extension de maison mitoyenne va dépendre de deux éléments.

Premièrement de la surface de l’agrandissement, au plus l’agrandissement sera grand, au plus il nécessitera de matériaux et le coût sera élevé.

Deuxièmement, le prix va dépendre des matériaux choisis. Une ossature bois n’aura pas le même coût qu’une ossature acier avec de grandes baies vitrées.

A titre indicatif voici un tableau présentant les prix moyens des matériaux de construction dans le cadre d’une extension de maison :

Type d’extensionPrix moyen au m²
Extension bois900 €/m²
Extension acier/verre2 000 €/m²
Extension parpaing1 500 €/m²

Extension maison mitoyenne : existe-t-il une hauteur de mur maximum ?

Concernant la hauteur de la construction, elle peut en général être de 6 mètres de haut. Si elle dépasse cette hauteur, il est nécessaire que l’extension soit distante de la limite séparative d’au moins la moitié. Par exemple, pour une hauteur de 8 mètres, la distance minimale entre l’extension et la limite de propriété devra être de 4 mètres.

Trustpilot