Extension sur pilotis : comment procéder ?

Si l’on ne souhaite pas prendre de place au sol et augmenter tout de même sa surface habitable, il est possible de faire une extension sur pilotis. Cette dernière offrira une surface en plus tout en laissant l’espace de jardin ou de cour disponible sous cette extension.

Une extension sur pilotis peut être une pièce en plus, un agrandissement de pièce existante ou bien une terrasse. Avec les fondations appropriées, vous pourrez aisément construire toutes les extensions désirées, tant qu’elles respecteront les règlementations et lois en vigueur.

Extension sur pilotis : qu'est-ce que c'est ?

Une extension sur pilotis est un agrandissement de la surface habitable sans que cette dernière n’ait d’emprise sur le sol. Elle permet un dégagement du sol pour créer un espace qui peut être une entrée, une place de parking ou une terrasse ombragée. Un agrandissement sur pilotis peut s’envisager dans le cadre d’une extension maison moderne. En effet, les volumes saillants correspondent bien à des constructions contemporaines.

Pourquoi opter pour ce type d'extension ?

Ce type d’extension permet de ne pas occuper de sol.

Cela permet également de ne pas avoir à terrasser de terrain selon la configuration. Par exemple dans le cas d’une extension de maison de campagne lorsque le terrain est en devers, l’implantation de pilotis permet de ne pas avoir à terrasser une grande surface.

Les extensions sur pilotis permettent également de positionner le volume ajouté exactement là où on en a besoin. Cela donne une grande liberté à nos envies ! La dalle que vont supporter les pilotis pourra être positionnée à la hauteur souhaitée. Ce système est idéal pour les demi-niveaux notamment.

Enfin, si vous résidez dans une zone inondable, l’extension sur pilotis pourrait bien être la seule extension autorisée.

Dans quel cas opter pour une extension sur pilotis ?

Lorsque l’on a besoin d’un maximum d’espace au sol, l’agrandissement sur pilotis convient parfaitement. Vous pourrez alors réaliser l’extension de la longueur, de la profondeur et de la hauteur souhaitée. Il n’y aura que la surface d’occupation des pilotis qui sera prise au sol.

Quels matériaux choisir pour une extension sur pilotis ?

Les extensions sur pilotis peuvent être réalisées en différents matériaux. Pour une terrasse l’extension peut être en bois, pour assumer la charge d’une construction fermée, l’acier et le béton seront souvent privilégiés. Pour une extension de maison cube, on aura tendance à privilégier les structures en pilotis acier afin d’obtenir une homogénéité des matériaux sur l’ensemble de l’habitation.

Extension sur pilotis : quel prix ?

Le prix d’une extension de maison sur pilotis va dépendre de plusieurs facteurs. Tout d’abord l’étude de sol. Cette étude doit venir confirmer la faisabilité d’un tel agrandissement notamment lorsque le sol est argileux, des mouvements de sol peuvent exister et mettre en péril la pérennité de l’agrandissement et la sécurité des habitants.

Pour pallier ces derniers et réaliser une extension de maison résistante, il est nécessaire de connaître la nature des sols. Le professionnel en charge va alors préconiser l’emploi de certaines techniques et matériaux pour convenir à la nature du sol. Une étude de sol pour une extension sur pilotis coûte environ 1500 euros.

Une extension en bois nécessitera un investissement d’environ 2500€ /m². Une extension en acier galvanisé quant à elle se situera aux alentours de 2000 €/m². Ces prix sont donnés à titre indicatif et fluctuent en fonction du cours des matières premières et des tarifs des artisans.

Extensions sur pilotis : les étapes de construction

Pour réaliser correctement son extension sur pilotis, voici les étapes principales :

  • Définition du projet en lien étroit avec un maitre d’œuvre ou des artisans
  • Etude de sol si exigé dans le PLU
  • Demande de permis de construire ou de la déclaration de travaux selon la surface ajoutée
  • Calcul de la structure (répartition des pilotis en fonction de la hauteur et du poids final)
  • Fixation des pilotis
  • Installation des poutres et des poutrelles
  • Installation du plancher ou de la dalle
  • Pose du revêtement et du garde-corps si terrasse
  • Construction des murs et pose des ouvertures si pièce à vivre

Extension sur pilotis : démarches et réglementation

Comme pour tous travaux, des démarches à réaliser en amont sont nécessaires. Ainsi, nous vous invitons à consulter le PLU, plan local d’urbanisme de votre commune. Ce document régit les règles de construction qui doivent être appliquées sur l’ensemble de la ville. Ainsi pour une extension de maison mitoyenne vous aurez tous les renseignements nécessaires concernant les distances et les hauteurs à respecter.

Selon la surface finale habitable, une demande préalable de travaux ou un permis de construire peut être requis.

Trustpilot