Architecte DPLG, DE, HMONP

Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Architecte DPLG, DE, HMONP : que désignent ces sigles ? Quelles sont les étapes de la formation des futurs architectes ? Quelles sont leurs principales missions ? Réponses à toutes ces questions ci-dessous, pour mieux comprendre ce qu’est un architecte DPLG ou DE-HMONP.

Sommaire

    L’architecte et ses missions

    L’architecte DPLG ou DE-HMONP est tout sauf un simple exécutant ! Véritable chef de projet, il gère un chantier de construction, de rénovation ou de transformation littéralement de A à Z : depuis l’étude de faisabilité du projet (le terrain choisi est-il le bon ? Les contraintes externes permettent-elles la construction ? Le projet est-il légalement et économiquement viable ?) jusqu’à la réalisation concrète des travaux (suivi de l’avancement du chantier, coordination des professionnels intervenants dans le projet, gestion des imprévus comme un retard dans la livraison ou un défaut d’approvisionnement d’un matériau : ces éléments constituent ce que l’on appelle la maîtrise d’œuvre), en passant par la conception (réalisation des plans), le volet administratif (autorisations d’urbanisme, dépôt de déclaration préalable ou de permis de construire), le volet comptable (établissement de devis)… Un métier très complet qui demande de maîtriser de très nombreuses compétences, aussi bien techniques que relationnelles. L’architecte peut être indépendant, ou bien  salarié d’une agence dans laquelle il peut travailler avec d’autres professionnels comme des architectes d’intérieur ou des architectes paysagistes. Il intervient auprès de particuliers, mais aussi de professionnels ou de collectivités locales. Suivant son degré de qualification, il prend en charge tout ou une partie des missions listées ci-dessus.

    architecte montrant une maquette de maison

    Devenir architecte : une formation exigeante

    La formation du futur architecte débute par un très sélectif concours d’entrée auprès l’une des quelques 92 filières et écoles d’architecture délivrant un diplôme de niveau bac +5, master ou diplôme d’école spécialisé.

    Jusqu’en 2007, les futurs architectes étudiaient 7 ans après le bac ; ils devenaient alors architectes Diplômés Par Le Gouvernement (DPLG), immédiatement aptes à prendre en charge l’ensemble des missions prévues par leur profession, y compris la maîtrise d’œuvre, à la simple condition de souscrire à une assurance professionnelle. Leur inscription à l’Ordre national des Architectes était automatique.

    A la suite de la réforme LMD, le diplôme DPLG a disparu : il n’y aura plus de nouveaux architectes DPLG. En revanche, la formation se déroule donc désormais sur 5 années à l’issue desquelles l’étudiant devient architecte Diplômé d’État (DE). Il peut ainsi intégrer une agence d’architecture et exercer en tant que salarié, se réorienter vers un diplôme d’architecte d’intérieur ou vers une carrière de designer par exemple, mais il ne peut prétendre à la maîtrise d’ouvrage et donc à exercer en libéral.

    Pour cela, il doit poursuivre une année d’étude supplémentaire pour obtenir l’Habilitation à la Maîtrise d’Œuvre en son Nom Propre (HMONP) : elle lui ouvre droit à l’inscription à l’Ordre des Architectes et à l’exercice indépendant. L’obtention de l’HMONP se fait sous réserve d’une mise en situation professionnelle d’au moins 6 mois et du suivi de 150 heures de cours théoriques en alternance.

    A savoir : en poursuivant des études spécialisées de niveau bac +8, il est possible d’obtenir les diplômes et accès aux concours nécessaires pour devenir architecte du patrimoine, architecte en chef des monuments historiques (ACMH), architecte et urbanistes de l’État (AUE) ou encore architecte des bâtiments de France (ABF).

    Architecte en pleine réflexion

    Les compétences nécessaires pour devenir architecte

    • Tout d’abord, un bon coup de crayon reste indispensable, même à l’heure de l’usage généralisé du dessin et de la conception assistés par ordinateur (DAO, CAO) ! Une âme d’artiste, mais aussi une très grande rigueur scientifique : on attendra de vous des compétences aussi ben esthétiques que techniques. Aimer l’art ne suffit pas…
    • La maîtrise parfaite des logiciels spécialisés ou non sera indispensable : autant être d’ores et déjà à l’aise avec l’outil informatique !
    • La connaissance du droit est essentielle pour mener à bien vos missions : droit de l’immobilier, droit public, droit de l’environnement… Une bonne mémoire sera importante pour respecter la législation.
    • La connaissance et la maîtrise de l’histoire générale de l’architecture ainsi que de celle de votre région (styles, matériaux, techniques de construction…) seront incontournables. Des notions d’urbanisme sont également précieuses, notamment pour travailler en ville.
    • Des compétences relationnelles : sens de l’écoute pour comprendre les demandes du client, confiance en soi pour rassurer (le recours à un architecte pour un particulier correspond en général à un fort investissement financier, la confiance est donc essentielle), sérieux pour motiver ses décisions, notamment quand le projet du client s’avère compliqué ou irréaliste.
    • De la réactivité et une bonne résistance au stress pour faire face aux imprévus et prendre rapidement de bonnes décisions !

     

    L’architecte DPLG ou DE titulaire ou non de l’HMONP est donc un professionnel diplômé qui vous accompagne dans votre projet de construction, de rénovation, d’extension… Ses compétences vous permettent de réaliser vos envies mais aussi, parfois, de prendre conscience de la difficulté d’obtenir le bâtiment de vos rêves. En vous adressant à un professionnel reconnu et diplômé (agence de renom, architecte inscrit à l’Ordre national), vous vous assurez d’une prestation de qualité. Trouvez l’architecte qu’il vous faut sur Renovationman.com !