Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Au cœur du métier d’architecte, la maîtrise d’œuvre désigne la responsabilité de la conduite des travaux à tous niveaux. Les architectes formés en France peuvent être ou non habilités à la maîtrise d’ouvrage ; mais de quoi s’agit-il exactement ?

Sommaire

    Maître d’œuvre ou maître d’ouvrage ?

    Attention, ne pas confondre !

    • Le maître d’œuvre conçoit techniquement le projet, dirige les travaux et contrôle leur bonne exécution : c’est l’architecte et/ou le bureau d’étude.
    • Le maître d’ouvrage : c’est le commanditaire du projet, autrement dit, vous (particuliers, professionnels, collectivités, etc.) !

    Le maître d’ouvrage propose un projet ; il est responsable des contraintes et des exigences qui y sont rattachées. Le maître d’œuvre, lui, est tenu de respecter les objectifs fixés par le maître d’ouvrage. Les obligations des deux parties sont fixées par un contrat.

    loupe sur maquette maison

    Maître d’œuvre ou architecte ?

    L’architecte n’est pas systématiquement maître d’œuvre, et le maître d’œuvre, par forcément architecte… Vous suivez ?

    À l’issue de ses 5 années d’études, l’architecte est titulaire d’un Diplôme d’État. Une année supplémentaire de formation théorique et professionnelle lui est nécessaire pour être habilité à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre (HMONP). Il peut alors coordonner les différents intervenants sur un chantier, procéder au choix des matériaux et à des arbitrages budgétaires, suivre les travaux… En bref : occuper la fonction de maître d’œuvre.

    Mais ce rôle de « chef d’orchestre » peut également être tenu par un « maître d’œuvre » issu des métiers de la construction. Il peut proposer des plans et sa connaissance des aspects techniques et fonctionnels des métiers du bâtiment en font un interlocuteur fiable.

    Un constructeur de maisons individuelles peut également assurer la fonction de maître d’œuvre. Une solution « clés en main » puisque ce professionnel dispose à demeure de toutes les compétences nécessaires à la bonne réalisation du chantier. Pour un particulier, il s’agit d’une solution avantageuse, mais attention : vous disposerez de moins de possibilités de personnalisation de votre maison.

    Pour le client, le recours à un « simple » maître d’œuvre est souvent moins onéreux, mais son apport au projet sera moins complet et approfondi que celui d’un architecte HMONP. On estime la rémunération d’un architecte de 8 à 12 % du montant total du projet ; celle d’un maître d’œuvre s’élève en moyenne de 3 à 8 %. Enfin, la prestation est incluse dans le tarif total de la maison fournie par un constructeur.

    équipe d'architectes en pleine discussion

    Maîtrise d’œuvre : les différentes missions

    L’exercice de la maîtrise d’œuvre par un professionnel comprend un certain nombre d’étapes dont l’exécution est obligatoire, notamment dans le cadre d’un marché public, parmi lesquelles :

    • L’étude d’esquisse
    • Les avant-projets
    • La direction de l’exécution des travaux
    • L’assistance aux opérations de réception

    Suivant le type de chantier concerné (privé, public, bâtiment, infrastructure…), le contenu de ces missions peut être différent.

    L’habilitation à la maîtrise d’œuvre ouvre à l’architecte certains droits, mais aussi des devoirs :

    • L’architecte HMONP peut s’inscrire au Tableau de l’Ordre des architectes
    • Il peut effectuer toutes les démarches de dépôt de permis de construire et la conception de projets nécessitant cette autorisation.
    • Il a en revanche l’obligation de contracter une assurance professionnelle décennale et biennale afin de couvrir les éventuels dommages survenant après les travaux menés sous sa direction.

    Le maître d’œuvre est le garant de la bonne réalisation de votre projet : la gestion des différents intervenants et le séquençage des travaux, ainsi que la tenue des plannings et du budget, sont des éléments cruciaux pour le client : raison de plus pour confier cette tâche à un professionnel expérimenté !