Comment raccorder un chauffe-eau au réseau ?

Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Vous avez installé vous-même votre chauffe-eau et vous devez maintenant le raccorder ? Vous devrez prévoir deux raccordements : hydraulique et électrique. Voici quelques indications pour procéder à ces opérations dans les règles de l’art.

Préparation

En premier lieu, procédez à la fermeture de l’arrivée d’eau et coupez le courant électrique (via le disjoncteur) relié au chauffe-eau. N’utilisez que des tournevis d’électriciens (isolés) pour toute manipulation. Pour le raccordement hydraulique, retenez le code de couleurs suivant : le bleu pour l’entrée d’eau froide et le rouge pour la sortie d’eau chaude.

Le raccordement hydraulique pour le chauffe-eau

Pour l’arrivée d’eau froide :A l’entrée bleue, passez deux couches de ruban d’étanchéité sur le filetage, dans le sens des aiguilles de la montre. Vissez ensuite le groupe ou kit de sécurité (situé dans le bas du chauffe-eau) en utilisant une clé à molette puis installez le siphon. Procédez au raccord du flexible d’entrée d’eau froide sur le kit de sécurité. En respectant une pente suffisante pour l’évacuation normale de l’eau, vous pouvez raccorder le dispositif d’évacuation du siphon (du groupe de sécurité) vers l’égout. Vérifiez l’étanchéité de votre raccordement au niveau de l’entrée (eau froide) et de la sortie (eau chaude). Vous pourrez fermer le robinet d’eau chaude si l’eau coule régulièrement.

Pour la sortie de l’eau chaude : Fixez d’abord le raccord diélectrique avant de raccorder le flexible de la sortie. La vanne d’arrivée d’eau doit ensuite être ouverte pour que le réservoir puisse se remplir ; laissez un robinet légèrement ouvert pour évacuer l’air qui peut s’y loger. Vous pourrez fermer ce robinet quand l’eau commencera à couler de façon continue. L’ensemble des connexions doit être tout à fait étanche ; au besoin, vous les resserrerez. En mettant le chauffe-eau sous pression, démarrez le groupe de sécurité pour en vérifier le fonctionnement et évacuer des résidus éventuels.

Des précisions à retenir

Le groupe ou kit de sécurité est essentiel au bon fonctionnement de votre chauffe-eau. Son rôle est de réguler la pression qui doit être maintenue à moins de 7 bars à l’intérieur du réservoir (sinon il pourrait y avoir un risque d’explosion). Le dispositif mécanique conçu pour recevoir l’arrivée de l’eau froide doit toujours être installé neuf ; il doit également respecter la norme en vigueur : ND D 36-401. Veillez ne jamais rien installer entre le chauffe-eau et le kit de sécurité.

Le raccordement électrique

Première précaution : vous assurer que le courant a été coupé à partir du tableau électrique. Il sera bon également de voir que le voltage du nouveau chauffe-eau est compatible avec l’installation électrique que vous avez déjà. Le raccordement de votre appareil se fera sur une sortie appelée « câble murale ». Commencez par enlever le capot qui protège l’appareil et raccordez les fils un à la fois – ils se trouvent sous la cuve : le jaune et vert (fil de terre) doit être relié au fil correspondant, le fil bleu (neutre). Le fil restant (souvent de couleur marron) s’attachera à la prise câble.
Vous pouvez maintenant revisser le capot et placer l’appareil sous tension. Faites basculer le contacteur Jour-Nuit en « marche forcée ». Après environ 20 minutes, l’eau devrait s’écouler lentement par l’ouverture de vidange du kit de sécurité. Cette opération permet d’éviter que la pression ne devienne trop importante à l’intérieur du réservoir. Il est recommandé d’attendre quelques heures pour que la résistance chauffe adéquatement l’eau contenue dans le réservoir. Vous pouvez régler la température si l’eau si elle vous semble trop chaude à la première utilisation.

Précautions

Dans le cas où vos canalisations sont fabriquées d’un matériau de synthèse (multicouches, PER…) vous devrez installer obligatoirement un limiteur de température, à la sortie (eau chaude) de votre appareil. Ce dispositif permet de garantir une température d’eau qui n’excédera pas 50°C. En négligeant de le faire, vous exposerez votre installation à l’éclatement des canalisations, voir à des inondations éventuelles. La pose d’un raccord diélectrique bimétallique, affichant la norme en vigueur NF C15-100, est exigée et doit être installée à la sortie eau chaude du cumulus. Il s’agit d’une protection anti-corrosion. Pour sa pose, il est recommandé de suivre les directives fournies dans l’emballage du dispositif. Quant au réducteur de pression, son installation est conseillée si la pression dans vos canalisations dépasse 5,5bars. Elle doit être posée en amont du kit de sécurité, adjacente au compteur d’eau, et sur la canalisation principale.

Raccordements supplémentaires

Si vous souhaitez profiter d’une réserve d’eau chaude supplémentaire, pour complémenter votre système de chauffage, vous pouvez installer un ballon-tampon. Celui-ci se pose en aval de l’appareil.

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec ce genre d’opération, n’hésitez pas à faire appel à un chauffagiste expérimenté. Plusieurs personnes préfèrent ne pas intervenir lorsque des fils électriques doivent être manipulés. Renovation Man se chargera pour vous de sélectionner l’artisan le plus qualifié pour les travaux ; c’est peut-être l’occasion de refaire votre salle de bain.