Aujourd’hui, il est beaucoup plus difficile de vendre son logement car les acheteurs disposent d’un large éventail de choix et se montrent donc plus exigeants. La concurrence est rude alors comment se démarquer ? Découvrez comment mettre en avant votre bien pour le vendre plus vite et plus cher.

 

1. Corrigez les points faibles

 
Etant donné la forte concurrence, certaines faiblesses de votre logement peuvent s’avérer rédhibitoires et freiner les acheteurs, à moins de revoir le prix à la baisse.

Servez-vous du diagnostic technique (requis lors d’une transaction immobilière) pour identifier les problèmes les plus pressants (refaire le système de chauffage, remettre l’électricité aux normes, etc.) et estimer le budget nécessaire pour réaliser ces travaux.

Des fenêtres mal isolées donnant sur une rue bruyante pourraient rebuter des acquéreurs potentiels : ce type de problème peut faire baisser la valeur de votre logement de 10%. Équiper vos fenêtres de double vitrage coûte entre 700 et 1500 euros (fourniture et pose incluses), cet investissement peut donc se montrer payant.

Si vous n’arrivez pas à corriger certains points faibles, ce n’est pas grave : plutôt que de les cacher, appuyez-vous sur les atouts de votre logement.

 

2. Consolidez les points forts

 
Demandez-vous ce que vous pourriez faire pour mettre en valeur les atouts de votre logement afin de le rendre plus attrayant : Aménager les combles ? Repeindre les poutres ? Remplacer un espace vide par une nouvelle pièce ? Tous ces aménagements pourraient donner plus de cachet à votre bien.

Non seulement vous devriez vendre plus rapidement car les potentiels acquéreurs seront séduits par les atouts de votre logement, mais le prix de vente sera également plus haut. Après avoir établi les différents devis, vous pourrez décider de réaliser les travaux qui apportent le plus de valeur ajoutée à votre logement.

cuisine lumineuse

 

3. Le home staging pour rajeunir votre appartement

 
Suivez les grands principes du home staging : avant de vous lancer dans la phase des visites, faites un grand ménage, évacuez les meubles imposants et superflus, n’hésitez pas à repeindre une pièce qui en a besoin (dans des tons clairs), ajoutez quelques éléments décoratifs passe-partout… Gardez en tête que votre appartement doit plaire au plus grand nombre pour faciliter la vente : restez sobre, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination dans votre nouveau logement.

 

4. Plus de lumière !

 
La visite représente un moment crucial dans le choix de l’acquéreur. Des petits détails peuvent faire pencher la balance en votre faveur alors ne négligez pas cette étape !

Assurez-vous que la luminosité est suffisante. Ouvrez les voilages et les rideaux pour maximiser la lumière naturelle. Un bon éclairage peut modifier radicalement la perception de votre logement : présentez votre bien sous son meilleur jour. Vous pouvez aussi demander à votre agent immobilier un diagnostic de lumière Solen. La luminosité et l’ensoleillement pourront constituer un argument de vente supplémentaire et cet outil vous permet de la mesurer objectivement.

 

5. Préparez les lieux méticuleusement

 
Avant les visites, n’oubliez pas de ranger votre logement (lit fait, aucun vêtement ou jouet qui traîne). Le visiteur doit pouvoir circuler librement dans toutes les pièces. Aérez votre logement un quart d’heure avant l’arrivée des acquéreurs pour que la visite se passe dans les meilleures conditions.

Vous pouvez aider l’acheteur à se projeter dans son futur logement en limitant les éléments trop personnels (photos de famille, objets religieux, ambiance trop marquée) et en dressant la table.

Tous ces conseils devraient vous aider à provoquer le fameux coup de cœur de l’acheteur lors de la visite !