Largeur de porte PMR et couloir pour handicapé

L’accessibilité pour personnes à mobilité réduite définit des normes de largeur de porte PMR et de couloir pour handicapé. Retrouvez toutes les informations relatives aux normes PMR porte, accès et couloir.

Une porte aux normes handicapé fait partie des aménagements nécessaires pour assurer l’accessibilité d’une personne à mobilité réduite. Elle doit être complétée d’un couloir handicapé, d’une rampe d’accès, de poignées adaptées, etc.

On vous partage les éléments clés à prendre en compte dans le cadre de votre rénovation de maison.

Normes PMR pour porte avec accès handicapé

L’accessibilité PMR définit les règles pour pénétrer dans un bâtiment public, un commerce, une école, un hôpital ou un logement qui répond aux normes pour handicapés. Tous les accès extérieurs d’un bâtiment sont réglementés. Le constructeur doit assurer :

  • une largeur de porte minimale, suffisante pour laisser passer un fauteuil roulant
  • la largeur du passage utile, soit la largeur de l’espace disponible une fois la porte ouverte
  • l’espace de manœuvre autour de la porte et le couloir avoisinant
  • l’emplacement des serrures et poignées doit permettre à chacun, malvoyant ou dans un fauteuil roulant de les manipuler

Voici les normes pour les largeurs des portes PMR en fonction du nombre d’occupants :

Largeur de PortePassage utile
Moins de 100 personnes0.90 m0.83 m
Plus de 100 personnes1.40 m0.77 m

Tous les accès au local sont concernés, non seulement les portes d’entrée mais aussi les portes de circulation et notamment, les portes d’accès handicapé aux toilettes. Il existe 2 exceptions :

  • les portes d’ascenseur : coulissantes, elles doivent présenter une largeur minimum de 0,80m.
  • les portes de douche : l’intérieur d’une cabine de douche doit présenter des dimensions minimales de 0,80m x 1,30m, hors débattement.

Une porte aux normes handicapés

En toute logique, une porte avec accès handicapé est préférablement une porte à seuil encastré ou surbaissé. Elle permet un accès aisé à une terrasse. On privilégiera, tant que possible, une porte coulissante, qui facilite les problèmes d’étanchéité.

Il convient de noter qu’une porte aux normes handicapé, pivotante ou battante, présente un risque de choc pour les personnes malvoyantes ou pour les enfants. De même, les portes extérieures doivent être les moins lourdes et les plus faciles à manipuler possibles. Elles sont aussi obligatoirement équipées d’un ferme-porte, à l’exception des dispositifs coupe-feu.

Si on devait résumer une règle générale, on retiendrait :

  • pour les simples battants : largeur de porte PMR de 0,90 m, avec un passage utile de 0,83 m
  • pour les doubles battants : largeur minimale de l’un des vantaux de 0,80 m, soit un passage utile de 0,77 m

L’espace de manœuvre et couloir handicapé

À l’extérieur comme à l’intérieur, la circulation, les dégagements et la largeur des couloirs doivent être anticipés dès la construction. L’attention est portée à ce que tous les espaces soient accessibles à une personne en fauteuil roulant. Un couloir handicapé présente au minimum 0,90 m de largeur, avec un idéal de 1,10 m en ligne droite. Si la porte est située dans un angle, il faut alors prévoir un couloir handicapé d’1,20 m. Autour des portes, le dégagement ou aire de rotation doit mesurer 1,50 à 1,80 m, afin de pouvoir effectuer un demi-tour.

L’espace de circulation doit toujours être respecté, pour les portes et portails extérieurs, toutes les portes des parties communes d’un bâtiment, les portes d’entrée des habitations et toutes les portes à l’intérieur d’un logement si celui-ci vise l’accessibilité PMR.

Les poignées aussi concernées par les normes porte handicapé

Au-delà de la largeur de porte PMR et de normes couloir pour handicapés, mes poignées de portes sont identifiées comme des points d’optimisation d’accessibilité aux bâtiments. Les règles concernent à la fois leur emplacement et leur forme. Aussi, les poignées doivent être facilement préhensibles et manœuvrables aux personnes debout, assises dans un fauteuil roulant ou aux personnes qui ont des difficultés à faire un geste de rotation du poignet. On évitera donc les poignées de porte à rotation et on préfèrera les becs de cane. Optez aussi, si possible, pour un format XL, avec une longue béquille, pour facilité l’accès des personnes handicapées aux portes. Elles doivent se situer à 40 cm d’un angle de mur et sur une hauteur comprise entre 0,90 et 1,30 m.

Trustpilot