Installer une rampe PMR

Une rampe PMR est une pente d’accès qui permet aux personnes à mobilité réduite d’entrer dans un bâtiment. Dans cet article, découvrez les règles légales et techniques qui régissent l’installation d’une rampe pour handicapé.

Toutes les personnes qui souhaitent construire selon les normes d’accessibilité PMR sont potentiellement amenées à poser une rampe PMR. Cela peut être le cas suite à un accident dans votre habitation privée mais plus souvent, ce type de rénovation doit être envisagé si vous possédez un Établissement Recevant du Public, comme un commerce. Ou bien si vous souhaitez mettre aux normes

Rampe pour handicapé : la réglementation

Si une ou plusieurs marches ou un ressaut supérieur à 2 cm bloquent l’accès à l’entrée du bâtiment, vous devez installer une rampe pour handicapé fixe. À l’inverse d’une rampe amovible, elle permet un accès en toute autonomie, sans restriction.

Pour éviter un effort trop important, la loi impose à la rampe PMR un dénivelé, calculé selon la hauteur de la marche à franchir.

  • une pente de 5% pour tout accès
  • 8% pour 2 mètres de longueur maximum
  • 10% pour moins de 50 cm longueur maximum

De même, on recommande de laisser libre une zone de 1,50 mètre de diamètre au bas de la rampe, afin que la personne en fauteuil roulant puisse manœuvrer plus facilement. Aussi, le palier doit mesurer 140 cm sur 90 cm pour qu’elle puisse se retourner sans gêne. Si vous ne disposez pas de suffisamment de place pour installer ce type d’infrastructure, un élévateur PMR représente une bonne alternative.

Comment calculer la pente d’une rampe PMR ?

Un calcul très simple permet d’évaluer la longueur et la pente d’une rampe pour handicapé, en fonction des normes ci-dessus.

à Longueur de rampe nécessaire = Hauteur à franchir / pourcentage de pente réglementaire

Par exemple, un obstacle de 10 cm nécessite d’une rampe de 1 mètre. Une marche de 15 cm demande une rampe PMR de 1,5 mètre. Une autre règle à retenir est que la longueur de la rampe d’accès mesure 7x la hauteur du perron.

Une rampe PMR doit pouvoir supporter au moins 300 kg. Elle doit présenter un revêtement anti glisse. Autre caractéristique, ce revêtement doit contraster avec le sol. Une rampe pour handicapé noire sur un trottoir foncé n’est pas réglementaire car les personnes malvoyantes en fauteuil risquent de ne pas en saisir les contours. L’équipement ne peut donc pas être transparent, il doit être coloré ou opaque.

Bref, une rampe pour handicapé doit garantir la sécurité des utilisateurs. Elle doit être fixée au sol avec stabilité. Elle doit aussi être équipée de trous inférieurs à 2 cm de diamètre pour l’évacuation des eaux de pluie et de bordures chasse-roues.

Poser une rampe soi-même ?

De nombreuses entreprises spécialisées proposent des solutions sur mesure, adaptées aux besoins de chacun. Néanmoins, il existe aussi des kits prêts à l’emploi qui laissent aux bricoleurs le loisir d’installer eux-mêmes une rampe PMR. Attention, si vous décidez de monter une rampe pour handicapé vous-même, vous devenez légalement responsable. Si quelqu’un venait à se blesser, on vérifiera que l’installation répond à toutes les exigences légales.

Avant de poser ce genre de système sur la voie publique, il convient de demander une autorisation préalable à la Mairie. Ce permis ne sera délivré que si vous pouvez garantir qu’il restera 1,20 mètre libre après la pose. Si ce n’est pas le cas, vous devrez alors opter pour une rampe amovible. Pensez alors à compléter cette solution, d’un système d’alarme sonore, comme une sonnette pour prévenir les personnes à l’intérieur du bâtiment de venir installer la rampe en cas de besoin.

Une fois la forme et l’agencement définis, vous pouvez passer commande auprès d’un vendeur spécialisé. N’oubliez pas d’inclure une main courante, d’une largeur de 3 à 4 cm. Assurez-vous de travailler uniquement avec du bois traité, plus solide et plus résistant aux intempéries. N’oubliez pas de creuser les fondations nécessaires pour planter les piliers qui stabilisent l’ensemble de la structure. Lorsque le tout est monté, il ne reste plus qu’à enduire le bois d’une surface antidérapante et colorée. Il existe des bandes de ruban adhésif, très faciles à l’emploi. Vous pouvez aussi choisir l’option béton brossé, qui crée une surface rugueuse.

Trustpilot