Comment installer un luminaire dans une salle de bains ?

Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Procéder à l’installation d’un luminaire ou d’un plafonnier dans la salle de bains nécessite certaines mesures de précaution, car électricité et humidité ne font pas nécessairement bon ménage. Voici comment installer votre éclairage de salle de bain en toute sécurité.

Plafonnier ou luminaire pour éclairer la salle de bain ?

Choisir un ou l’autre s’avère avant tout une question de préférence. Une source d’éclairage centrale est idéale lorsque vous procédez au nettoyage de la salle de bain, mais vous risquez de trouver l’ambiance un peu glaciale, si vous vous contentez de ce seul éclairage. Il est donc recommandé d’ajouter d’autres sources lumineuses – par exemple, des appliques de chaque côté du miroir –, en particulier, pour faciliter le maquillage et le rasage.

Installer un luminaire dans une salle de bain

En premier lieu, il faut mettre le circuit électrique hors tension via le disjoncteur. Pour plus de précaution, utilisez un testeur pour vous assurer que le courant a bien été coupé à la sortie des fils d’alimentation. Un luminaire suspendu nécessite l’installation d’un dispositif de fixation, généralement muni d’un piton ou d’un crochet en métal. S’il s’agit d’un modèle fixe à l’ancienne, les fils électriques sortent du plafond et le raccordement du nouveau plafonnier nécessite des connecteurs rapides. On trouve désormais des circuits électriques à encastrer, qui s’intègrent à des boîtes de connexion standards. Elles se ferment avec un couvercle à fixer par vis, lui aussi équipé d’un piton ou d’un crochet. Avant de le fixer, vous devez enfoncer un opercule prévu à cette fin pour faire passer (et raccorder) le cordon d’alimentation du plafonnier. Pour poser la cheville de suspension, vous n’avez qu’à percer le plafond avec un outil à forer, en vous basant sur le diamètre de la cheville. Le serrage provoque le blocage du dispositif par écartement de ses ailettes. Si vous devez poser une boîte DCL, retenez que la pose doit se faire dans un plafond plein. Il conviendra donc de creuser une saignée d’encastrement puis d’amener le câblage jusqu’à l’ouverture de la boîte. Insérez la boîte dans le dispositif au point de perçage de la tige filetée. En effet, une boîte DCL comprend une tige filetée pour en renforcer le maintien. Généralement, l’axe central se démonte aisément. Retirez ensuite la boîte et percez un trou au plafond pour y glisser la tige. Une fois celle-ci bien fixée au plafond, vous pourrez replacer la boîte à nouveau et en resserrer les vis à fond pour solidifier votre installation.

Installer un plafonnier dans la salle de bain

Qu’il s’agisse d’un modèle fixe ou suspendu, la technique d’installation peut différer en fonction de l’équipement déjà présent (douille ou boîte DCL). La procédure est à peu près la même que pour l’installation d’un luminaire. Elle se résume à ces opérations : pose du système de fixation, assemblage de la monture, raccordement de celle-ci au plafond, mise en place des spots ou des ampoules. Vérification du bon fonctionnement du luminaire.

N’oubliez pas que la norme de sécurité NF 15-100 vous oblige maintenant à raccorder un plafonnier ou un luminaire à une boîte DCL (dispositif de connexion pour luminaire).

 

A lire également :