Tout pour réussir l'éclairage de votre salle de bains

Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Pour une rénovation de salle de bain, l’éclairage est tout aussi important que la décoration et l’aménagement. En effet, un éclairage approprié pour la salle de bains participe notablement au confort et à la sécurité de ce coin de bien-être.

Sommaire

    Deux zones d’éclairage dans la salle de bain

    Pour choisir vos éléments d’éclairage pour la salle de bains, vous devez tenir compte de l’éclairage global et de l’éclairage d’appoint.
    Si vous préférez un éclairage centralisé, optez pour un réflecteur ou un plafonnier, installé au centre de la pièce ; celui-ci vous fournira un éclairage se rapprochant de la lumière naturelle du jour (6 000 k). Un éclairage fonctionnel, comme unique source de lumière dans la salle de bains risque toutefois de créer une ambiance glaciale, comme dans un laboratoire. Pour équilibrer, il gagne à être complété par un éclairage d’appoint, particulièrement du côté miroir. Inversement, si vous ne vous contentez que d’un éclairage d’appoint, comme un bandeau Led ou d’élégantes murales lumineuses, la lumière s’avérera tout à fait insuffisante au moment de vous maquiller ou de vous raser. Les lampes fluocompactes assurent une plus longue durée. Pour un usage modéré ou de courte durée, des lampes halogènes sont amplement suffisantes. Le réflecteur, quant à lui, présente l’avantage pratique de pouvoir diriger la source de lumière vers des endroits ciblés de la salle de bains (douche, bain…) Pour un éclairage d’appoint efficace pour le maquillage et le rasage, les designers privilégient les appliques murales lumineuses, placées sur les côtés du miroir ou au-dessus du lavabo ou de la vasque. Vous pouvez tout aussi bien installer des luminaires suspendus, de chaque côté du lavabo ; si votre meuble de salle de bains dispose de deux lavabos, une suspension au-dessus de chacun équilibrera la zone de lumière dans cet espace. Les lumières encastrées (spots) offrent une autre bonne option d’appoint pour éclairer la salle de bains. Vous pouvez même vous procurer des encastrés hydrofuges qui se posent au-dessus de la douche ou du bain.

    Des mesures à prendre en compte pour l’éclairage de la salle de bain

    Voici quelques indications pour vous permettre d’obtenir un résultat optimal pour l’éclairage de votre salle de bains. Un luminaire installé au centre devrait idéalement se retrouver à environ 200 cm du sol. Quant aux murales lumineuses de chaque côté du miroir, tout dépend de la position de celui-ci. Comme repère, votre visage devrait apparaître au milieu (verticalement et horizontalement). La hauteur d’emplacement est généralement d’environ 1,80 m du sol, sous un plafond standard. Veillez à garder une distance d’environ 92 cm entre le bas du luminaire et le lavabo ou la vasque. Si vous n’avez qu’une seule applique à installer dans cet espace, placez-la directement au-dessus du miroir. L’ajout d’un gradateur s’avérera utile pour réduire l’intensité lumineuse, et donner à la pièce une ambiance feutrée. Les appliques murales doivent être positionnées à environ 1,80 m (au maximum, 2 mètres de haut), selon la hauteur sous plafond. Une applique verticale et longiligne gagnera à être posée plus bas, soit à environ 1,65-1,70 m du sol, pour un meilleur rendu visuel. Si vous possédez une douche à l’italienne dans votre salle de bains et que vous aimeriez y ajouter de l’éclairage, pensez à laisser un espace de 1,2 m par rapport au pommeau de la douche.

    salle de bain très lumineuse

    Astuces pour l’éclairage de la salle de bain

    Il est conseillé d’installer un interrupteur pour chaque zone éclairée. Si vous souhaitez opter pour des ampoules économiques (idéal pour le prix et la consommation), mieux vaut vous procurer des LED, qui consomment jusqu’à 90% moins d’énergie que les ampoules standard à incandescence. Quant aux ampoules halogènes éco, elles vont feront réaliser 30% d’économie, si vous les comparez aux ampoules à incandescence. Elles produisent une lumière jaune assez douce. L’éclairage idéal pour une salle de bains nécessite 500 lux ou plus, donc deux fois plus que votre salon.

    Que penser du miroir lumineux pour la salle de bain ?

    Très décoratif et pratique, ce type de miroir se décline dans une vaste gamme de formes (carré, ovale, rond, trapèze, étoile…). Les miroirs de salle de bains sont disponibles avec bord poli, sérigraphié, dépoli, biseauté, avec ou sans motifs. Le miroir peut comporter différents éclairages : ampoules leds, spots halogènes fixes ou orientables, ou encore réglettes lumineuses en blanc ou couleur fluo. Les spots encastrés sur le côté du miroir ou au-dessus constituent les modèles les plus courants. Certains disposent d’une petite tablette en verre de différentes largeurs pour s’adapter au plan de toilette. Selon la qualité du miroir et de l’éclairage, cet ajout à la salle de bains apporte généralement l’élégance d’une salle à maquillage de star. La technologie ne cesse de nous surprendre par ces innovations, même pour la salle de bains. On retrouve désormais des miroirs à éclairage Led avec détecteur de mouvement et autres options, dont vous pouvez personnaliser les paramètres.

    miroir lumineux pour salle de bain

    Conseils pour votre sécurité vis-à-vis de l’éclairage de la salle de bain

    Des normes de sécurité obligatoires et précises concernent l’installation des luminaires dans une pièce comme la salle de bain, où électricité et eau se côtoient. Autour de la douche et de la baignoire, les lampes ou appliques doivent afficher la protection IP67, ce qui signifie qu’elles demeurent étanches lors d’une immersion temporaire. Placées près de la baignoire et de la douche, elles conviennent pour des surfaces jusqu’à 2,25 m de hauteur ; pour une hauteur d’environ 60 cm, la protection IP44 est suffisante pour vous protéger contre les éclaboussures d’eau. Près du lavabo, seuls des encastrés (spots) de 12 volts sont considérés comme sécuritaires. Si vous avez installé plusieurs spots à l’intérieur et au-dessus de la douche, respectez pour ceux-ci l’indice de protection IP68. Une nouvelle norme, NF C 15-100, divise la salle de bains en trois zones (0, 1, 2). Cette norme prévoit la protection des dispositifs électriques en termes de sécurité. Le volume 0 concerne la zone de 2.25 m à partir de la douche ou de la baignoire. Il est interdit d’installer des lampes dans cette zone ; seuls les appareils d’éclairage au-dessus du WC et des interrupteurs de basse tension sont autorisés. Le volume 1 concerne les espaces de la salle de bains où vous ne devrez placer que des dispositifs affichant l’indice de protection IPX5 et alimenté en 12V de Très Basse Tension de Sécurité (TBTS). Le volume 2 implique une distance de 60 cm autour du volume 1 ; il autorise l’installation d’éléments portant la protection IPX5. Pour résumer, l’électricité est non autorisée dans la zone 0. Pour la zone 1, ne posez qu’un système d’éclairage portant l’indice IP65 (minimum IP44). Votre meuble principal comportant prises électriques et luminaires à proximité doit se retrouver dans la zone 2. On peut même parler d’une zone 3 pour un espace situé à plus de 60 cm de distance de la douche, de la baignoire ou du lavabo ; au minimum les éléments appliqués doivent comporter un indice IP21 et les prises de courant doivent être de type 2P+T. Le sèche-serviette de classe 2-IP24 est autorisé dans cet espace.

    Note : Vous remarquerez que le code IP est composé de deux chiffres. Le premier indique la protection de l’objet contre les contacts et le second chiffre décrit son étanchéité par rapport à l’humidité ou l’eau.

    Ce qu’il faut éviter pour l’éclairage de votre salle de bain…

    Placer des halogènes trop près du miroir n’est pas une bonne idée, car la lumière jaune peut être trompeuse en vous donnant l’impression d’avoir le teint brouillé. Un éclairage placé trop bas ou trop haut crée des ombres blafardes et fait ressortir des cernes. Mieux vaut choisir une lumière blanche (LED) dont l’éclairage se rapproche davantage de la lumière du jour. Pour ne pas obtenir un éclairage agressif qui écrase le visage, utilisez des ampoules avec un IRC de plus de 90. Le rail lumineux orientable, placé au centre de la pièce, donne un contre-jour indésirable. N’oubliez pas qu’un mauvais choix d’ampoules peut coûter cher. En effet, une ampoule classique peut consommer 4 fois plus d’énergie qu’une ampoule économique (basse consommation). Pour réaliser de véritables économies, optez pour les Leds et les ampoules fluocompactes. Si votre salle de bains dispose d’une fenêtre, attention de ne pas bloquer cette source de lumière naturelle en plaçant un meuble devant. Vous pouvez, par contre, poser un panneau décoratif en verre, qui diffusera la lumière. Attention de ne pas orienter les spots près du miroir vers le bas ; le faisceau lumineux doit préférablement être axé vers le mur pour obtenir une lumière nette sans être éblouissante. Même si votre salle de bains est de petite taille, prévoyez une source de lumière pour éclairer l’ensemble de cette pièce et une autre source pour le miroir. A l’inverse, trop d’éléments d’éclairage risquent de surcharger. Un dernier point : faites en sorte que le luminaire présente la même largeur (ou soit plus étroit mais aussi large) que le miroir.

    N’hésitez pas à jouer avec votre éclairage pour créer différentes atmosphères au gré de vos envies. Une lumière tamisée pour la détente, une lumière blanche naturelle pour le rasage ou le maquillage, un éclairage de spa au-dessus de la douche ou du bain.

    baignoire noire

     

    Installation électrique de salle de bains : les travaux et les tarifs

    Vous souhaitez changer l’éclairage de votre salle de bain ? Profitez en pour revoir intégralement l’installation électrique de votre salle de bain.

    Comment installer un luminaire dans une salle de bains ?

    Pour toute installation de luminaire dans la salle de bain, il faut prendre en compte plusieurs mesures de précaution car comme vous le savez des risques sont toujours présents lors d’installation électrique dans la salle de bain.