Pourquoi demander des devis pour des travaux de salle de bain ?

Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Réaménager la salle de bain peut vous sembler un projet simple, mais il peut exiger une préparation rigoureuse et de nombreux travaux. La demande de devis s’avère le meilleur moyen de prévoir votre budget de manière réaliste afin de rénover votre salle de bain dans les meilleures conditions.

Les avantages à demander des devis pour la salle de bain

En requérant des devis à tous les professionnels que vous consulterez, vous pourrez plus facilement connaître le budget d’aménagement qui sera nécessaire pour la rénovation de votre salle de bain. Vous pourrez également faire la comparaison entre les différentes solutions d’aménagement que ces spécialistes vont vous proposer. Comparer les prestations fait jouer la concurrence ; cela vous permettra de choisir les professionnels dont les tarifs et les garanties vous semblent le plus avantageux. Ce projet de rénovation peut impliquer le recours à différents corps de métiers ; électricien, plombier, maçon, peintre, décorateur ou architecte pour réaliser le plan de rénovation. Réfléchissez bien sur le type de prestations que vous souhaitez obtenir :fournitures seulement, pose uniquement ou fournitures et pose ; les prix varient en conséquence. N’oubliez pas de prévoir dans votre budget le coût des matériaux, des équipements et des accessoires (prix variables selon les marques et leur qualité). Il est recommandé d’obtenir 3 devis par type de prestation ; ainsi vous pourrez les comparer avec plus de justesse.

Que doit contenir un devis professionnel pour une salle de bain ?

Tout devis professionnel doit mentionner la date d’émission du devis ainsi que les nom et adresse du prestataire et de son client. Il doit aussi faire état du numéro RCS de l’entreprise ; tout comme les prestations détaillées TTC ainsi que la liste des matériaux et équipements qui seront nécessaires (quantité, prix). Le montant des travaux à effectuer HT ainsi que la TVA doivent y apparaître également. Si la rénovation implique des déplacements de la part du professionnel, celui-ci peut en faire mention sur le devis et demander des frais pour ce service. Il devra toutefois en aviser le client. La durée d’un devis est généralement de deux mois, mais elle peut être augmentée d’un mois de plus ; le professionnel doit s’engager à respecter ses tarifs tout au long de ce délai. Le caractère gratuit ou payant du devis doit être spécifié sur le document. Une fois que vous aurez accepté le devis, considérez qu’il s’agit d’un véritable contrat qui vous engage ainsi que l’autre partie. Surtout si la mention « Bon pour travaux » apparaît sur le document. En tant que futur client, vous pouvez faire ajouter au devis les détails que vous souhaitez voir apparaître sur ce document. Par exemple : la méthode de calcul des heures passées sur le chantier, les prix avec taxes incluses, le détail des frais de déplacement ou autres informations.

Note : le règlement L 114-1 du code de la consommation exige que soit indiquée la date du début des travaux et leur durée estimée à partir de 500 €.

baignoire en îlot avec fenêtre

Exemple de différents devis de prestations

Peinture d’une salle de bain :

Pour la préparation du support, si nécessaire : entre 10 et 50 € Pour la peinture : entre 20 et 50 €, selon la superficie à peindre et le type de peinture choisi.Pour la pose elle-même : entre 20 et 75 € par mètre carré (taux variable d’un peintre à un autre).Coût total : entre 50 et 175 € par mètre carré.

Revêtement (carrelage) pour murs et sol d’une salle de bain :

Pour retirer l’ancien revêtement : 20 € par mètre carré.Pour les fournitures : entre 10 et 100 € par mètre carré, selon les produits (grès cérame, faïence, terre cuite…) Pose par un professionnel : entre 20 et 100 € par mètre carré (taux variable d’un carreleur à un autre). Coût total : entre 60 et 200 € par mètre carré.

Remplacement des équipements sanitaires :

Pour la baignoire : entre 200 et 1 000 € (incluant la fourniture, le dégagement de l’ancien équipement et l’installation d’une baignoire standard). Pour un modèle plus sophistiqué (avec hydromassage, par exemple), ce montant peut grimper jusqu’à 2 000 €. Pour la douche : le modèle dit « à l’italienne » est le plus coûteux : entre 2 000 et 4 000 €. Pour une douche standard, comptez entre 200 et 1 500 € pour la fourniture et l’installation. Avec cabine : entre 400 et 2 000 €. Remplacement du lavabo : Entre 100 € et 1 000 € (fourniture et pose comprises) pour un modèle classique.Pour la fourniture et la pose d’une vasque avec meuble : entre 200 et 1 250 €. Pour une double vasque avec meuble adapté et raccordement : entre 500 et 1 500 €. Désinstallation et pose de nouveaux WC :  La pose de nouveaux WC standards coûte en moyenne entre 100 et 600 euros (fourniture et pose comprise, au sol). S’il faut prévoir de nouvelles canalisations, n’oublier pas d’ajouter quelques milliers d’euros pour le travail du plombier. Si vous avez décidé d’installer des WC suspendus, le prix d’entrée de gamme est de 250 € en moyenne ; il faut ajouter entre 150 et 200 € de plus pour la pose.

salle de bain grise

Travaux de plomberie :

Pour désinstaller l’ancien équipement, obstruer les sorties d’eau : 75 et 200 €. Reprise des tuyaux eau chaude/eau froide et vidange : 280 € HT Dépose et installation d’un chauffe-eau : 200 € HT ou plus Pour installer de nouveaux points d’eau : 75 à 150 € par mille litres d’eau.

Travaux d’électricité :

Mise aux normes électriques selon la norme NF C 15-100 pour salle de bain : entre 150 et 200 € HT par mètre carré. Ce prix inclut les fournitures (interrupteurs, prises électriques, tableau électrique…) et les raccordements. Prenez note que la mise aux normes électriques d’une salle de bain est obligatoire si elle est ancienne et qu’elle doit être effectuée en fonction des zones de sécurité 0, 1, 2 pour être conforme à la norme NF C 15-100. Des distances préétablies doivent être respectées entre l’emplacement des sanitaires et les sources électriques.Fourniture et installation de chaque nouvel élément d’éclairage : 75 à 150 € Avec prise à la terre : entre 50 et 200 €.

Travaux de maçonnerie :

Préparation sol pour carrelage sur revêtement ancien + dépoussiérage, lavage et mise à niveau : environ 125 €Si la pose du carrelage de murs et/ou de sol est effectuée par un maçon, elle comprendra la coupe, la finition des joints, le nettoyage et l’encollage (sans primaire) : pour 30 cm x 30 cm = environ 1 800 € HT.

Consultation et services d’un décorateur pour la salle de bain :

Comme référence, retenez que le tarif pour les conseils d’un décorateur professionnel – qui se déplace à domicile – est d’environ 100 € TTC, pour une visite d’une heure à une heure et demie ; certains décorateurs facturent selon un taux horaire préétabli. Des prestations complètes incluent généralement la conception d’un croquis, un planning, une liste de shopping pour les éléments de décoration (articles pour le rangement, accessoires…) ; ce qui totalise environ 500 €, en fonction de la charge de travail. Des propositions vous seront faites sous forme de suggestions pour réaménager et décorer votre salle de bain au goût du jour, tout en respectant votre limite de budget.

Note: si vous préférez faire appel aux services d’un architecte pour élaborer les plans de votre salle de bain, il vous faudra prévoir entre 5 et 10% du coût de la valeur globale de votre projet pour ses prestations.

Un devis peut-il être annulé ou modifié ?

Juridiquement parlant, un prestataire ne peut décider d’effectuer des travaux supplémentaires, puis demander à son client de les payer. Un devis peut être modifié dans des conditions particulières (par exemple, si le tarif TTC mentionné sur la facture et celui du devis diffèrent). Dans ce cas, il faudra arriver à une entente à l’amiable entre les deux parties et rédiger un avenant au devis. Le client a la possibilité d’annuler le contrat si la prestation n’a pas été effectuée et qu’une lettre a été envoyée au prestataire pour l’en aviser. Par ailleurs, pour éviter les annulations abusives, un délai de 60 jours (à compter de la date indiquée pour la fin des travaux) est accordé. En cas de dépassement exagéré et non justifié, le contrat initial est considéré comme caduc. Il peut arriver que les tarifs inscrits au devis ne correspondent pas parfaitement avec les factures. Cette situation peut se produire lorsque le professionnel a intégré au devis une clause l’autorisation de modifier les prix selon un coefficient prévu par la Loi. Il s’agit d’un dispositif qui permet aux entrepreneurs de tenir compte de l’augmentation du coût des matériaux et de la main-d’œuvre. Il est important toutefois que le prestataire fasse mention de cette clause d’indexation dans le devis remis à son client.

Note : que vous ayez reçu le devis par courrier postal ou par mail, ce document est considéré comme légal s’il contient les mentions listées plus haut.

baignoire en îlot

Que faire si les devis vous semblent trop élevés ?

Il existe quelques astuces pour alléger la facture : vous pouvez profiter de certaines subventions, négocier avec les prestataires, ou effectuer vous-même certains travaux. Vous pouvez fournir vous-même les matériaux, si le prix de ceux-ci sur le devis du prestataire vous semble trop élevé. Plusieurs clients font appel à des récupérateurs de matériaux (au moins 20% de moins que les matériaux neufs). Vous pourrez y dénicher des produits de construction en très bon état à des prix franchement avantageux par rapport à ceux du matériel neuf. Pour le carrelage, par exemple, vous pourrez ainsi économiser jusqu’à la moitié du coût si vous comparez avec les produits du commerce. Vérifiez à l’avance la quantité de produits réelle dont vous aurez besoin. Pour la peinture, le papier peint, et le carrelage, par exemple, faites un calcul selon la superficie des murs à recouvrir. Si l’écart avec les prix mentionnés sur le devis vous semble abusif, vous pouvez demander à ce que soit recalculé le devis. Si, à la fin des travaux, vous notez que certaines opérations n’ont pas été complétées ou l’ont été mais avec moins de matériaux qu’il avait été prévu, n’hésitez pas à négocier une remise. Pour économiser davantage sur la facture globale, pourquoi ne pas effectuer vous-même les travaux de peinture, de papier peint et les finitions ? Assurez-vous d’en prévenir vos prestataires pour que ces travaux ne soient pas inscrits sur leur devis.

Note : informez-vous sur les aides financières accordées par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) pour l’amélioration d’une maison âgée de plus de 15 ans. D’autres instances accordent des subventions lorsqu’il est question de rénovation éco-énergétique.

Demander des devis est un moyen avisé d’économiser notablement sur votre budget de rénovation. Assurez-vous toutefois de bien lire tout ce qu’il contient.