Comment installer des toilettes suspendues ?

Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Changer vos anciennes toilettes ou créer un nouveau WC : et si vous optiez pour les WC suspendus ? Le système ne manque pas d’atout et son installation, moyennant le respect de quelques règles, reste accessible à tous. Nos conseils pour vous en sortir dans l’installation de vos WC.

Les WC suspendus, des avantages reconnus !

Hygiéniques, esthétiques, économiques (5 à 6 litres d’eau par chasse contre 9 en moyenne pour des WC standard), adaptables : les atouts des toilettes suspendues sont nombreux. Se prêtant aussi bien à une rénovation qu’à la création de nouveaux WC, on les trouve facilement sous forme de kits à installer soi-même.

Kit de montage de WC suspendus : les différents éléments

  • Le bâti-support : c’est l’armature métallique qui supporte le réservoir, le mécanisme et les raccordements, ainsi que la cuvette. Il peut se fixer au mur ou au sol (autoportant).
  • La cuvette : elle se fixe au bâti à l’aide tiges filetées. Sa hauteur est réglable à l’installation.
  • La plaque de commande : simple ou double chasse, plus économique, elle sert également de trappe de visite pour de nombreux modèles.
  • Les raccords : robinet d’alimentation, pipes et manchons d’évacuation et de raccordement adaptables.
  • Le revêtement : certains ensembles intègrent un habillage standard.

Toilettes suspendues : la pose

  • Étape 1 : fixation du bâti

Que vous ayez choisi un bâti-support en applique (fixation murale, à poser sur un mur porteur) ou autoportant (plusieurs points de fixation au sol, fixation murale facultative), commencez par bien vérifier son horizontalité et positionnez-le à la verticale de l’évacuation. Une fois les points d’ancrage repérés, réglez la hauteur souhaitée de la cuvette. Enfin, assemblez le raccord fourni au tuyau d’évacuation d’eau. Toutes vos mesures sont bonnes ? Vous pouvez fixer le bâti !

  • Étape 2 : l’habillage

Coffrage prêt à poser ou revêtement en plaques de plâtre : c’est le moment de poser l’habillage afin de pouvoir y pratiquer les ouvertures nécessaires à l’installation de la plaque de commande, de la cuvette et les manchons d’alimentation et d’évacuation.

  • Étape 3 : la cuvette

Vérifiez bien que la cuvette est de niveau ! Vous pouvez la fixer à la hauteur réglée préalablement grâce aux tiges filetées. Assurez-vous qu’évacuation et alimentation sont correctement raccordées.

  • Étape 4 : la plaque de commande

On y est presque ! Installez la plaque de commande dans le logement pratiqué dans votre habillage et branchez-la au mécanisme de la chasse d’eau. Vous pouvez ensuite la fixer. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir l’eau et à tester votre installation !

Poser ses WC suspendus : des règles à respecter

  • Sol et mur : les bâti-supports muraux sont indiqués pour une pose sur un mur porteur et résistant. Un bâti autoportant, lui, ancrera les toilettes au sol et limitera les risques d’effondrement en cas de cloison légère. Parquet ou plancher ? La pose d’un bâti mural est à privilégier.
  • Revêtement souhaité : attention, les systèmes à carreler, à peindre ou à poser permettent seulement un réglage standard de la hauteur de la cuvette à 45 cm.
  • La norme NF : obligatoire, elle vous garantit une résistance accrue (nombre de chasses, utilisation de l’abattant, usage de détergents…), un raccordement de dimension standard et une évacuation efficace.

Les toilettes suspendues peuvent s’adapter à tous les projets : rénovation, construction neuve, ajout d’un WC indépendant ou dans une pièce d’eau… A condition de respecter quelques règles simples et de ne pas avoir peur de se relever les manches, leur installation est possible en une journée hors finitions. Lancez-vous !