En 2013, le fioul est la 3ème énergie la plus utilisée pour chauffer son habitation. Ainsi, 14% des logements français en sont équipés après le gaz (44%) et l’électricité (33%).
Il faut savoir que le fioul reste principalement utilisé en milieu rural et profite à ceux n’ayant pas encore un accès total au gaz naturel.
Les chaudières à fioul font des progrès technologiques ces dernières années afin de réduire l’empreinte écologique du fioul et d’améliorer les rendements.

Fonctionnement d’une chaudière à fioul

La chaudière à fioul est un système de chauffage central où le fioul est brûlé dans la chaudière.
Les flammes permettent de chauffer l’eau qui passe dans les canalisations des radiateurs à eau chaude ou dans le réseau de chauffage au sol.
Le fioul est stocké dans une cuve qui en fonction du volume peut être installée en intérieur ou en extérieur.
Afin d’optimiser le rendement, il faut que la chaudière soit parfaitement réglée entre la chaleur fournie et la quantité de fioul utilisée. La combustion est alors complète réduisant ainsi les émissions de monoxyde de carbone.

Les 2 types de chaudières à fioul les plus répandus

Aujourd’hui, deux types de chaudières à fioul se partagent l’essentiel des ventes : les modèles basse température et les modèles à condensation qui réutilisent la vapeur d’eau.
La chaudière basse température produit de l’eau chaude à 40° et chauffe l’eau au plus juste des besoins. Elle permet des économies de l’ordre de 15% par rapport à une chaudière classique.
Son usage peut être pour du chauffage seul ou mixte avec production d’eau chaude sanitaire.
D’un autre côté, il y a la chaudière fioul à condensation qui est plus performante car elle réutilise la vapeur d’eau produite au lieu de la rejeter dans le conduit d’évacuation. La chaleur récupérée sert à chauffer l’eau lors de son retour dans le circuit de chauffage.
La chaudière fioul à condensation affiche un rendement énergétique proche des 100% et la plupart intègrent un accumulateur et assurent la production d’eau chaude sanitaire.
Cette dernière est plus chère à l’achat mais ses rendements sont supérieurs, elle est conseillée pour les grands volumes à chauffer.

réparateur de chaudière satisfait

Les avantages et inconvénients de la chaudière à fioul

Le fioul comporte plusieurs avantages dont celui d’être la solution la plus adaptée pour les habitations grandes surfaces et les régions froides.
De plus, son approvisionnement est relativement facile partout en France : grâce à des plateformes comme fioulreduc.com, il est désormais possible de se fournir sur Internet en fioul.
C’est un type de chauffage qui est devenu de plus en plus sûr avec le temps et il ne présente aucun risque d’explosion à température ambiante. Sa teneur en soufre a été réduite ainsi que ses émissions de dioxyde de carbone, d’azote et de soufre qui restent relativement faibles.
Toutefois, l’utilisation du fioul n’est pas parfaite et présente quelques inconvénients comme son prix. Par exemple, une chaudière à fioul est plus chère à l’achat qu’une chaudière à gaz et le prix du fioul est variable étant lui-même basé sur le prix du pétrole.
Il y a aussi l’obligation d’avoir une cuve de stockage pour le fioul chez soi qui nécessite un remplissage régulier par camion-citerne ainsi que des odeurs désagréables qui peuvent ressortir.
Enfin, en cas de changement de mode de chauffage, la cuve devra impérativement être vidangée et dégazée par un professionnel, puis enlevée ou comblée.

En conclusion, les modèles de chaudière à fioul sont maintenant devenus moins polluants et offrent une réelle alternative au gaz et à l’électricité. Sachez également que la chaudière fioul à condensation est éligible au crédit d’impôt sous condition d’une installation par un professionnel RGE.