Vous souhaitez transformer votre lieu d’habitation et vous avez déjà calculé les coûts. Maintenant, il est temps de réfléchir au financement de ces travaux de rénovation. Comme beaucoup, vous envisagez probablement de passer par la banque et d’avoir recours aux aides offertes par l’État. Dans ce cas, découvrez ici les différentes informations liées aux possibilités de financement de votre projet de rénovation ainsi qu’à son obtention.

 

Choisir le crédit auquel souscrire auprès de sa banque

Peut-être avez-vous déjà entendu parler, notamment sur internet, des « crédits travaux » qui sont proposés par les banques pour le financement d’un projet de rénovation ou d’un autre type d’aménagement immobilier. Si vous avez en tête de faire une demande de crédit de ce genre, sachez qu’il s’agit tout simplement d’appellations commerciales. Ils font référence au crédit à la consommation avec un montant et une durée de remboursement qui correspondent à un projet d’aménagement immobilier. D’ailleurs, ils n’exigent généralement pas de votre part un justificatif d’utilisation.

Il vous est également possible de faire une demande de crédit affecté. Ce dernier correspond à un prêt lié à un achat précis. Ainsi, vous commencerez à payer vos mensualités qu’une fois le bien ou le service obtenu. Généralement, on obtient un taux plus intéressant avec ce genre de crédit, comparé au classique crédit à la consommation. Cependant, vous devrez toujours rendre des comptes à votre banque pour ce qui est des achats relatifs à vos travaux.

En d’autres mots, il faut qu’elle approuve d’abord vos achats, ce qui peut réduire vos possibilités. Vous pouvez aussi souscrire à un prêt immobilier pour vos travaux de rénovation. En fait, ce type de crédit figure parmi ceux qui présentent les taux les plus avantageux. Cependant, notez que ce prêt ne peut vous être accordé que si vos travaux s’appliquent à votre résidence principale.

"/

 

Les différentes aides de l’État pour financer vos projets de rénovation

Habituellement, si vous envisagez de recourir à un organisme financier pour financer vos travaux de rénovation, c’est parce que vos ressources sont limitées. Remarquez alors qu’en complément, vous pouvez également accorder votre attention aux aides de l’État :

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-PTZ vous offre l’occasion de financer vos travaux de rénovation énergétique. Vous pouvez alors obtenir une aide à hauteur de 30 000 euros maximum et remboursable sans intérêt pendant 15 ans. Cependant, vous devez être propriétaire du logement en question. De plus, il doit avoir été construit avant 1990. Il faut aussi qu’il soit votre résidence principale.

Les prêts subventionnés

Le prêt subventionné auquel un grand nombre de ménages pourra prétendre est le Prêt travaux d’Action Logement. Il s’adresse aux employés des entreprises du secteur privé non agricole qui comptent plus de dix salariés. Pour en bénéficier, vous devez être propriétaire de votre résidence principale. Si vous remplissez ces conditions, vous pourrez alors profiter d’une aide pouvant aller jusqu’à 10 000 euros à rembourser sur dix ans maximum avec un taux de 1 %.

Il y a également le Prêt d’Accession Sociale (PAS) qui est surtout fait pour les ménages aux revenus modestes. Le montant des travaux doit être au moins égal à 4000 euros. Son taux varie d’un établissement financier à un autre, mais il est plafonné par l’État. La durée de remboursement du PAS va de 5 à 25 ans, mais il est possible de l’allonger jusqu’à 35 ans.