Comment procéder à l’isolation de combles perdus ?

L’isolation de combles perdus est une mesure intelligente pour tout propriétaire qui souhaite alléger le montant de ses factures d’énergie. Un geste pour l’environnement qui apporte un nouveau confort thermique.

30% des déperditions de chaleur dans une maison sont due à une mauvaise isolation de la toiture. Parce qu’il n’est pas nécessaire de vouloir aménager son grenier pour réaliser l’isolation des combles perdus de son intérieur, découvrez toutes les techniques et matériaux à privilégier pour cette opération.

Que sont des combles perdus ?

Les combles perdus sont situés entre les versants d’une toiture et le dernier étage plancher d’une habitation. Ce type de comble est dit non aménageable car il est difficile voire impossible à aménager. Soit parce que la hauteur sous plafond n’est pas assez importante, soit parce que la charpente occupe tout l’espace. C’est généralement le cas des charpentes industrielles dont l’enchevêtrement des fermettes rend techniquement impossible tout aménagement.

Le choix pour tel ou tel isolant, pour telle technique ou telle méthode dépend de la zone géographique dans laquelle vous êtes situé, de l’accessibilité et de la surface habitable. Dans les deux cas, comme l’aménagement des combles n’est pas au programme, seul le plancher est traité. Les rampants sont la toiture sont laissés en l’état. L’isolant doit être performant tout au long de l’année, protégeant à la fois de la chaleur et du froid.

L’isolation des combles perdus accessibles

L’isolation de combles perdus peut être réalisée par une laine de verre souple à rouleaux, également utilisée pour l’isolation de combles aménageables. Elle est directement déroulée et posée sur le plancher, sur l’ensemble de la surface de la pièce. Dans ce cas, on veillera à ne pas boucher les entrées d’air et de respecter la ventilation existante. Cette solution est à la fois rapide et facile à mettre en œuvre. Comme vous n’avez pas de contraintes de place, vous pouvez opter pour un isolant volumineux, de 300 à 400 mm, qui offre une très belle résistance thermique en une seule couche. On recommande la pose d’un pare-vapeur sous l’isolant et ce, afin d’éviter tout risque d’infiltration. Une autre technique est d’opter pour l’épandage manuel d’un isolant en flocons.

L’isolation de combles perdus difficiles d’accès

Certains combles sont plus difficilement accessibles : trappe d’accès inexistante ou réduite, très faible hauteur sous plafond, etc. Pour l’isolation de ces combles perdus, on préférera la technique d’un isolant de laine minérale en flocons soufflés. Cette technique permet un excellent recouvrement de la surface. Tous les petits recoins sont isolés et de façon rapide. On estime en général que 3 heures sont nécessaires pour 100 m2, offrant 300 mm d’épaisseur. Attention toutefois. Cette technique peut être irritante pour les voies respiratoires et il est vivement recommandé de porter un masque. On conseille aussi de renouveler l’opération tous les 10 ans car la laine soufflée à tendance à se tasser avec le temps.

Vous aussi, procédez cette année à l’isolation de combles perdus de votre habitation. Découvrez comment Rénovation Man peut assister votre projet !

Trustpilot