Comment placer l’isolation d’un grenier ?

L’isolation du grenier dépend de l’usage final que vous comptez en faire. Découvrez les différentes options selon que vous conserviez les combles perdus ou que vous l’aménagiez en un nouvel espace habitable.

L’isolation d’un grenier répond à deux motivations principales : l’envie d’aménager les combles pour augmenter la surface habitable et le souhait de réaliser des économies d’énergie. Faut-il isoler par le toit ou par le sol ? Par l’intérieur ou par l’extérieur ? Les isolants écologiques sont ils aussi performants que les matières synthétiques ? Quels sont les autres travaux qui accompagnent une isolation des combles ? Découvrez quelles méthodes et quels matériaux retenir en fonction de votre projet.

L’isolation d’un grenier aménageable

Vous avez prévu d’investir et d’isoler les combles aménagés de votre maison. L’isolation du grenier est indispensable pour assurer votre confort thermique et acoustique. Cette nouvelle pièce de vie devra donc être isolée par le toit. On utilise des couvertures d’isolation en laine minérale. Faciles à utiliser, il est possible de les découper sur-mesure directement sur le chantier. Elles sont ensuite placées entre les poutres de la toiture. On recommande tout de même un isolant de 150 à 200 mm d’épaisseur.

Veillez à couper la laine de verre dans un format légèrement plus large que l’espace entre les chevrons. Comme ce matériau est compressible, vous êtes certain que le morceau reste bien fixé entre les planches.

L’isolation d’un grenier inaccessible ou espace de rangement

L’isolation de combles perdus est généralement réalisée sur le sol. De sorte que la chaleur du dernier étage aménagé ne s’échappe plus par le plafond. Selon le revêtement et le type de finition souhaité, 2 solutions sont proposées :

  • Isolation de grenier par panneaux synthétiques: on les pose sur un sol de grenier massif. Le grenier reste praticable, disponible pour le stockage. Une autre technique consiste à pulvériser du PUR, qui se transforme en une mousse compacte et dure.
  • Isolation par fibres de laine: placée par soufflement ou couverture, la laine minérale est recommandée aux sols non massifs.

Si le grenier est plan, équipé d’un plancher porteur, vous pouvez apposer les couvertures ou panneaux isolants à même le sol, sur toute la surface dans la pièce. Si le sol présente des solives apparentes, il est évidemment nécessaire de découper l’isolant sur-mesure et de l’insérer dans les espaces entre les solives. Ensuite, il est nécessaire de couvrir l’isolant d’un nouveau plancher. Commencez par le coin le plus éloigné de l’escalier d’accès en revenant progressivement vers la trappe.

Quel matériau choisir ?

Le choix pour un isolant est déterminé par les finitions souhaitées et votre fibre écologique. De nombreuses options existent :

  • La laine minérale, laine de verre ou laine de roche : elle est très fréquemment utilisée. On peut l’employer tant pour l’isolation du sol que de la toiture. Elle est présentée sous forme de rouleaux ou de flocons à souffler. Bon marché, elle offre une belle performance, notamment grâce à sa résistance à l’humidité.
  • Les matières synthétiques, comme le PUR, le PIR, le XPS et l’EPS : ce sont généralement des panneaux en mousse. Ils présentent l’avantage d’être très fins et de résister aux fortes pressions. On les utilise essentiellement pour l’isolation du sol.
  • Les isolants écologiques : ils couvrent tout un tas d’alternatives intéressantes, laine de mouton, laine de bois, flocons de papier, fibres de cellulose, chanvre ou encore liège. Vendus plus chers, les matériaux naturels offrent une plus grande perméabilité à la vapeur, ce qui évite les rétentions d’eau. De plus, ils permettent de stocker de grandes quantités de chaleur.

Choisissez toujours un isolant avec pare-vapeur intégré, comme un matelas à languettes, pour vous faciliter la tâche. Surtout si le plancher du grenier est en bois. Dans le cas contraire, vous devrez appliquer un écran pare-vapeur en dessous de l’isolant. Ce film empêche la buée qui pourrait se former entre la toiture froide et la chaleur provenant de la pièce. Et permet d’éviter champignons, moisissures et la pourriture du bois. Notez qu’il existe même des écrans pare-vapeur intelligent, qui évacue la chaleur si nécessaire.

Faut-il isoler le sol et la toiture ?

En posant un isolant dans le toit et sur le sol, vous créez une pièce totalement isolée. Cette technique est plus chère mais permet une isolation de grenier à la fois thermique et acoustique. Soyez vigilant à assurer la ventilation de la pièce, afin de réduire les polluants, de renouveler l’oxygène et de permettre l’évacuation de l’humidité. La ventilation est essentielle pour maintenir un intérieur sain. Aussi, une isolation mal conçue, qui entraîne une condensation excessive. Assurez-vous de ne pas couvrir chaque soffite ou corniche. Posez-y simplement un panneau mince recouvrant, en styromousse, par exemple. De la sorte, vous éviterez de « boucher » les aérations existantes.

L’isolation de grenier par l’extérieur

Toutes les techniques que nous avons citées précédemment évoquent une isolation des combles par l’intérieur. Mais vous pouvez aussi envisager une isolation thermique de la toiture par l’extérieur. Surtout si vous prévoyez de faire rénover votre toit par un couvreur. Cette technique, dite du sarking, permet de conserver la charpente en l’état, sans toucher au volume habitable.

L’isolant – polystyrène, laine minérale ou fibres de bois – est posé sur une volige, elle même directement fixée sur les chevrons. Pour les finitions, tous les types de couverture sont possibles : tuiles, ardoises, bardeaux, feuilles métalliques, etc. L’isolation du grenier par l’extérieur revêt de nombreux avantages :

  • pas besoin de vider le grenier ni d’évacuer le logement pour réaliser les travaux
  • ce qui implique une importante diminution des poussières et autres désagréments de chantier
  • si la pièce est déjà aménagée, il n’y a pas obligatoire de refaire les peintures ou de revoir la déco
  • la hauteur sous plafond est maintenue
  • c’est la méthode qui limite le mieux les ponts thermiques, en enveloppant l’habitation
  • cette technique se suffit à elle-même, elle n’a pas besoin d’être complétée par une isolation à l’intérieur

Quelle que soit la méthode retenue, faites confiance aux professionnels de l’équipe Renovation Man pour votre projet d’isolation d’un grenier.

Trustpilot