Guide pratique pour une rénovation écologique de votre maison ancienne

Vouloir rénover sa maison pour en faire une habitation écologique est un projet ambitieux. Améliorer son confort tout en réduisant son empreinte écologique regroupe différentes considérations. En fonction des objectifs on pourra réduire sa consommation énergétique mais aussi utiliser des matériaux respectueux de l'environnement. Le coût d'une telle rénovation peut être conséquent. Pourtant, le retour sur investissement peut être excellent en quelques années, grâce aux économies d'énergie réalisées.

Pourquoi se tourner vers une rénovation écologique ?

Que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques, de nombreux foyers sont attirés par un habitat plus durable. Rénover sa maison de façon écologique permet de réduire son empreinte carbone. Cette empreinte est principalement issue des matériaux choisis et de la consommation d'énergie. Qui dit économies d'énergie, dit économies tout court. Investir dans des travaux d'isolation thermique et de rénovation de votre système de chauffage permet d'avoir des factures d'eau et d'électricité plus légères. Le retour sur investissement est d'autant plus élevé, si vous pouvez bénéficier d'aides pour votre projet. La santé est une autre préoccupation légitime dans la rénovation d'un logement ancien. En effet, certains matériaux peuvent induire allergies et intoxications. Certaines peintures ou matériaux isolants contiennent des composés organiques volatils (COV). Il convient d'y prendre garde.

Rénovation maison ancienne : les différents travaux écologiques

Pour mener une rénovation écologique de votre maison ancienne, il existe sept domaines d'intervention à considérer autour du bâti.

  • Travaux de gros œuvre : remise en état des fondations, murs et toiture du bâtiment.
  • Travaux d'isolation thermique : on peut isoler par l'intérieur ou l'extérieur, mais il ne faut pas oublier les combles et les fenêtres.
  • Remplacement du système de chauffage et de ventilation : une fois l'isolation améliorée, on peut installer un système à énergie renouvelable. Il peut s'agir d'une pompe à chaleur fonctionnant avec peu d'électricité.
  • Réduction de la consommation en eau : grâce à la récupération de l'eau de pluie.
  • Réduction des besoins en éclairage : grâce à des puits de lumière.
  • Production électrique autonome : grâce aux panneaux photovoltaïques.
  • Rénovation des sols et des murs : à l'aide de produits non toxiques.

Quels matériaux pour une rénovation écologique de maison ancienne ?

Au-delà des travaux de rénovation énergétique, le choix des matériaux est crucial pour une maison plus verte. Qu'ils soient naturels ou recyclés, il existe plusieurs façons de réduire l'empreinte écologique de votre maison, tout en améliorant son niveau de confort.

Matériaux écologiques pour le gros œuvre

Le gros œuvre regroupe tous les travaux liés à la structure du bâtiment. Si la rénovation de votre maison appelle des travaux lourds, alors il peut être intéressant de considérer des matériaux de construction éco responsables. Le bois reste le matériau de référence de toute habitation écologique. Le bambou offre néanmoins de nouvelles alternatives. Il requiert moins d'engrais et pousse plus rapidement que le bois. L'idéal étant aussi de considérer le choix de ces matériaux de construction en fonction de ce qui est disponible localement. Parmi les substituts au béton, on retrouve les briques de terre crue, le ciment écologique ou l'argile expansé. Du côté de la toiture du bâtiment, les matériaux les plus naturels sont souvent ceux issus des techniques de construction traditionnelle. On peut ainsi réaliser sa toiture en zinc, en ardoise, en chaume ou encore en tuile de terre cuite. Attention néanmoins à respecter le PLU (Plan Local d'Urbanisme). Nouvelle venue, l'option du toit végétalisé fait partie des nouvelles techniques d'isolation de l'habitat.

Travaux d'isolation des murs et des combles

Pour l'isolation des maisons écologiques, il existe un grand choix de matériaux éco responsables. Naturel, biosourcé ou recyclé, chaque type d'isolant offre d'excellentes propriétés d'efficacité thermique et d'isolation acoustique. Les matériaux recyclés permettent de donner une deuxième vie au papier, aux textiles et au verre sous forme d'isolant. Cependant certains matériaux sont à privilégier, selon le taux d'humidité de votre région. Parmi les matériaux naturels on retrouve :

  • la laine de mouton ;
  • le liège ;
  • le lin ;
  • le chanvre.

Parmi les matériaux recyclés on retrouve :- la ouate de cellulose ;

  • le coton ;
  • le verre cellulaire.

Travaux de rénovation des murs et sols

Pour rénover les revêtements de ses murs et de ses sols, on peut opter pour des matériaux naturels et sains. Les peintures, colles et vernis sans solvant labellisés Ecolabel ou NF 130 Environnement permettent de s'assurer de l'absence de COV, qui peuvent être toxiques ou déclencher des allergies. Pour ce qui est des sols, on peut choisir du carrelage en terre cuite, un parquet en bois, du jonc de mer ou du grès.

Prix d'une rénovation écologique : quel budget pour une maison ancienne ?

En construction neuve, on estime le surcoût lié à une maison écologique de 15 à 20%. Ce surcoût est principalement lié au choix de matériaux éco responsables. Le budget des travaux de rénovation varie significativement en fonction de la superficie, l'état du logement ancien et le niveau de confort souhaité. Pour établir l'estimation la plus juste, demandez un devis à des professionnels qualifiés. Voici quelques ordres de grandeurs des principaux postes de rénovation pour une maison ancienne.

Type de travauxPrix
Rénovation de toiturede 190 à 280 euros/m²
Isolation des mursde 30 à 100 euros/m²
Remplacement de fenêtresde 200 à 800 euros par fenêtre
Installation d'une pompe à chaleurentre 500 et 15 000 euros
Installation d'une ventilation double fluxenviron 8 000 euros
Installation de panneaux photovoltaïquesenviron 1 000 euros/m²
Trustpilot