Quel type de carrelage choisir ?

À la fois pratique et ultra résistant, le carrelage s’associe parfaitement à un revêtement en intérieur comme en extérieur. Toutefois, tous les types de carrelage ne conviennent pas. En fonction de la matière et de son emplacement, il est important de savoir ce que l’on choisit pour une pose durable du carrelage.

L’importance du type de carrelage

Habituellement, parler de carrelage est synonyme de revêtement de sol cuit. Dès lors, il existe 3 grandes catégories de carreaux de carrelage :

  • La pierre naturelle : type marbre, ardoise, granit, etc.
  • La terre cuite : argile cuite, carreau de ciment, tomette, etc.
  • Le grès : cérame émaillé ou non émaillé, carreau de pleine masse.

Chaque type de carrelage a des caractéristiques qui lui sont propres. Que ce soit en termes de résistances, de durabilité, de finitions, mais aussi au niveau de l’entretien, chaque carrelage est à choisir en fonction de son emplacement final, de son exposition et de sa capacité d’usure dans le temps.Pensez aussi qu'il faudra au bout d'un certain temps, rénover vos sols pour qu'ils retrouvent leur éclat : selon les types de carrelages, les méthodes d'entretiens et de rénovation vont légèrement être différentes.

Le carrelage en pierre naturelle

Parmi les pierres naturelles que l’on retrouve le plus fréquemment dans un carrelage, il y a le granit qui est un matériau très résistant et d’une durabilité exceptionnelle.

Ensuite, la seconde place est pour le marbre qui est très demandé actuellement. Extrait sous la forme de blocs, le marbre offre diverses possibilités de transformation, que ce soit pour vos marches en extérieur, pour un escalier en intérieur, un plan vasque, etc. De plus, les finitions se multiplient aussi, car le marbre peut être poli, adouci, vieilli, patiné ou brut.

L’ardoise est très fragile, mais on la retrouve parfois dans une salle de bain ou par petites touches en déco murale par exemple.

Le carrelage en terre cuite

Le carrelage en terre cuite est constitué totalement d’argile. Ce type de carreaux se patine au fil des années. C’est pourquoi il doit être traité de temps à autre avec de l’huile de lin ou encore de la paraffine pour lui assurer une complète protection.

Carrelage 100 % naturel, sans présence d’élément chimique, ce type de carreaux est assurément un matériau écologique. Il peut être posé dans n’importe quelle pièce de votre intérieur, mais si vous décidez de le poser dans une cuisine ou une salle de bain, réalisez un traitement hydrofuge en amont.

Le carrelage en grès

Les grès, par leur résistance et des qualités intrinsèques, sont très demandés aujourd’hui. On compte 3 familles de grès.

Pour le grès émaillé qui est savant un mélange d’argile et de plusieurs composants (sable, feldspath, kaolin, etc.), il est compressé puis recouvert d’une couche d’émail pour la décoration. Enfin, on le cuit à très haute température. Il se distingue des autres grès par l’utilisation d’argiles et d’éléments riches en matière, cela lui apporte une résistance à toute épreuve.

Le grès non émaillé, quant à lui, fonctionne comme le grès émaillé à l’exception qu’il ne reçoit pas de couche protectrice comme l’émail.

Enfin, le grès pleine masse est un carreau réalisé dans la masse. Concrètement, sa surface est identique à sa structure, ce qui le rend encore moins sensible aux impacts. De plus, bénéficiant d’une forte température de cuisson, il conserve une résistance telle qu’on le choisit habituellement pour les passages très fréquentés comme un lieu public, un garage ou une allée.

Trustpilot