Comment concevoir une cuisine PMR ?

Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Une cuisine PMR répond à des dimensions et des contraintes spécifiques : hauteur des meubles ou du plan de travail… Voici quelques conseils pour la conception et l’aménagement d’une cuisine accessible aux personnes à mobilité réduite :

 

Une cuisine PMR est une cuisine adaptée pour laisser le passage d’un fauteuil et faciliter l’utilisation par une personne à mobilité réduit, c’est-à-dire que l’ensemble des tâches que l’on réalise habituellement dans la cuisine peuvent être effectuées en position assise. De l’ergonomie générale aux panneaux de commande des électroménagers, voyons comment aménager une cuisine aux normes PMR.

5 conseils pour une cuisine PMR

1. Régler la hauteur du plan de travail

Généralement, le plan de travail est placé à 0,90 m. Dans une cuisine PMR, il sera de préférence fixé à 0,80 m, avec une profondeur maximale de 0,65 m. Il existe aussi des modèles qui permettent d’ajuster simplement la hauteur, selon que la personne qui cuisine soit debout ou assise dans un fauteuil. Prévoyez dès lors des évacuations et alimentations flexibles, qui suivent le mouvement du plan de travail.

2. Sélectionner la faïence et robinetterie avec soin

Pour que l’évier soit accessible, placez-le à 0,40 m du mur. Optez pour un modèle peu profond, doté d’un égouttoir. Choisissez aussi un évier qui ne nécessite pas un entretien compliqué. De même, ne fixez pas le robinet trop près du mur, ce qui rend le nettoyage plus difficile. Selon le handicap de l’utilisateur, il peut être utile de placer une commande au sol ou un levier à hauteur de cuisse déclenchant l’arrivée d’eau.

3. Monter les meubles de cuisine sur roulettes

Dans une cuisine PMR, privilégiez les caissons bas. Les placards situés en hauteur ne seront en effet pas atteignables, à moins de mettre en place des étagères escamotables. Pour que la personne en fauteuil puisse les manipuler facilement, il est possible de monter les meubles bas sur roulettes. Les ustensiles et l’électroménager seront toujours à portée de main. Pour une atteinte aisée, leurs dimensions se situent entre 0,40 et 1,40 m. C’est à cette hauteur maximale aussi que se trouvent les poignées ou autres systèmes d’ouverture.

jeune femme en fauteuil roulant en train de faire la vaisselle

4. Ajuster la zone de cuisson

Des plaques de cuisson sont plus pratiques, surtout avec un dispositif à induction, particulièrement sécurisé. Attention toutefois, elles ne conviennent pas aux personnes aveugles et malvoyantes. Il est conseillé de placer les plaques de cuisson également à 0,40 m du mur, avec commandes frontales. En ce qui concerne le four, il sera aussi situé entre 0,40 m et 1,40 m de hauteur, de préférence avec une porte à ouverture latérale. Pensez à installer une tablette escamotable sous le four, afin de pouvoir y déposer des plats chauds.

5. Penser à tous les détails

Pour le frigo et les autres électroménagers, il est bon de rehausser les appareils d’environ 80 cm afin de permettre le passage des repose-pieds d’un fauteuil roulant. Idem pour l’aménagement du coin repas.  Enfin, privilégiez une cuisine en I, qui permet sans contraintes le retournement d’un fauteuil roulant.

 

 

> Contactez-nous Renovation Man pour connaître les possibilités d’aménagement de votre future cuisine PMR