Nos conseils pour bien isoler l'extérieur des murs de votre maison

Des murs non isolés renvoient du froid en permanence dans votre logement. Outre ce sentiment d’inconfort thermique, votre facture de chauffage est également fortement impactée. L’isolation extérieure est l’opération de rénovation incontournable pour conserver la chaleur de votre foyer.

Comment isoler sa maison par l'extérieur ?

Que ce soit avec la méthode “Calée/chevillée” avec une finition enduite ou avec un bardage, une procédure technique très spécifique est à respecter. L’aspect esthétique final joue pour beaucoup dans le choix de la méthode de pose. Pour la réussite de votre projet, Renovation Man vous guide pas à pas.

Étapes à suivre

Tout d’abord, le mur “support” doit être exempt de toutes traces d’humidité. Puis, l’enduit existant ne doit pas être trop fermé à la diffusion de vapeur d’eau. Enfin, il faut obligatoirement commencer les travaux à minimum 15 cm du sol, selon les règles du Cahier des Prescriptions Techniques (CPT 3035). En effet, l’eau de ruissellement (pluie) peut être source de dégradations.

Il y a deux façons de procéder : avec une finition enduite ou avec un bardage.

Méthode calée / chevillée

La méthode “calée/chevillée” pour isoler sa maison par l’extérieur avec un isolant compressé en bloc :

  1. Pose du rail de départ qui sert de support et de protection contre les rongeurs.

  2. Enduisage de l’arrière des blocs isolants pour faciliter le calage et pour corriger les éventuels défauts de planéité du mur. Un soin particulier doit être apporté aux jonctions avec les menuiseries extérieures.

  3. Chevillage des isolants. Se référer à l’avis technique pour le nombre de fixations à prévoir. En règle générale, il faut de 4 à 10 chevilles à collerette par m².

  4. Ponçage des jonctions des plaques isolantes pour éviter la fissuration et les effets de spectres de couleurs.

  5. Pose d’une trame qui sert d’accroche à l’enduit et permet d’accentuer la résistance. Il faut commencer par les ouvertures (fenêtres, portes).

  6. Enduisage des angles et pose des profilés.

  7. Marouflage pour assurer une bonne pénétration de l’enduit et une bonne finition.

  8. Enduisage des façades, installation de la trame et application d’une deuxième passe d’enduit.

  9. Pose de l’enduit de finition, taloché finement.

  10. Assurer l’étanchéité des jonctions des murs et des fenêtres avec du mastic.

Méthode d’isolation avec bardage

La méthode avec bardage en utilisant un isolant en rigide ou semi-rigide :

  1. Pose de la grille anti-rongeurs.

  2. Fixation des montants en bois avec des pattes-équerres pour créer l’ossature. Attention, le sens est à adapter selon le type de bardage (horizontal ou vertical, à simple ou à double structure). Pour une meilleure tenue des tasseaux, il faut alterner le sens des équerres (gauche puis droite).

  3. Intercalage de l’isolant entre les montants en bois.

  4. Fixation de la deuxième ossature (si concerné) perpendiculairement à la première avec des équerres et installation de la deuxième épaisseur d’isolation extérieure.

  5. Installation d’un pare-pluie. Attention, il faut prévoir une lame d’air de 2 cm minimum entre le pare-pluie et le bardage (obligatoire) pour ventiler l’excédent d’humidité.

  6. Visser la première lame de bardage en commençant par le bas. Pensez à contrôler la verticalité ou l’horizontalité.

  7. Découper, ajuster et empiler les lames, une à une, jusqu’au-dessus.

Renovation Man vous accompagne dans vos travaux

Les conseils de Renovation Man pour limiter les ponts thermiques :

  1. Les tablettes de fenêtres en béton doivent être découpées et remplacées par des nouvelles (en aluminium, par exemple) ;
  2. Si vous avez des volets battants et que vous souhaitez les conserver, il faudra prévoir des renforts ou des chevilles spécifiques. Le cas échéant, il faudra prévoir des volets roulants.
  3. Si vous avez des balcons, l’idéal serait de les tronçonner et de les mettre sur pieds (tenus par le sol). Le cas échéant, il est conseillé de les isoler et de soigner leur étanchéité, avec un joint périphérique en mastic.

Quelles différences entre l'isolation avec enduit et bardage ?

Une isolation des murs extérieurs avec enduit donne l’aspect d’une maison neuve grâce au ravalement de façades. La pose est plus facile à réaliser et aussi moins chère qu’avec un bardage. Vous avez également plus de choix en matière de finitions et de couleurs. Toutefois, le risque de fissuration est aussi plus important, il faut soigner les angles ! Un crépi est également plus salissant et plus compliqué à nettoyer, car il nécessite un nettoyeur à haute pression.

Le bardage (en PVC, en bois ou en résine) fait ressembler votre maison à un chalet. Il permet de cacher plus facilement les défauts de planéité des murs anciens. Pour limiter les ponts thermiques et accroître la performance, la méthode en deux couches d’isolation est idéale. Toutefois, le bardage est plus cher que l’enduit. La pose est également plus délicate, car il faut créer une ossature. Pensez à bien vous renseigner en mairie au préalable, car certaines communes refusent cet esthétisme. Si vous choisissez le bois, il y aura un peu d’entretien à réaliser sauf si vous optez pour du mélèze ou du douglas. Mais, il faut accepter le fait que le bois va griser ou noircir. Un bardage en résine (composite) est une solution sans entretien, mais plus chère.

Choix de l'isolant

Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quels matériaux pour une isolation par l’extérieur, mais uniquement des isolants denses. Ainsi, une laine n’est pas adaptée, car elle risque de se tasser. Il faut donc choisir de la fibre en semi-rigide ou des panneaux compressés. Aussi, la résistance thermique (R) devra être suffisante (R≥3,7 m²K/W). Elle se calcule à partir de l’épaisseur de l’isolant (en mètre) divisée par son coefficient lambda (λ). Plus la résistance est importante, mieux c’est ! En d’autres termes, si le lambda est plus élevé, il faudra plus d’épaisseur pour la même performance.

Le tableau ci-après vous donne les matériaux les plus utilisés pour une isolation par l’extérieure :

 
TypesMéthode de poseAvantagesInconvénients
Plaques de polyuréthaneCalée-chevillée et enduitTrès efficace en hiver. Pose simplifiéeConfort d’été. Produit polluant. Prix
Blocs de polystyrène blanc ou grisCalée-chevillée et enduitBon isolant pour hiver. Facilité de pose. PrixConfort d’été. Bilan carbone élevé
Panneaux rigides de fibre de boisCalée-chevillée et enduitBon isolant été et hiver. Produit écologiquePlus compliqué à mettre en oeuvre. Prix
Panneaux de laine minéraleBardageBon isolant d’hiver. PrixPose plus contraignante. Confort d’été
Fibre de boisBardageBonnes performances isolantes : été, hiver et acoustique. Isolant biosourcéPose plus délicate. Prix
 

Pour l’isolation extérieure de votre logement, demandez l’avis d’un professionnel et faites réaliser quelques devis pour comparer les solutions.

Avantages et inconvénients de l'ITE

Ses atouts :

  • Meilleures performances phoniques et thermiquess qu’avec l’isolation par l’intérieur (ITI), avec moins de points thermiques ;
  • Bonne étanchéité à l’air, sans avoir recours à un pare-vapeur ;
  • Inertie des murs conservée, et donc le confort d’été est amélioré ;
  • Pas de pertes de surface habitable ;
  • Pas de travaux en intérieur (déplacement des radiateurs, de l’électricité, peinture) ;
  • La façade est refaite à neuf et vous pouvez même obtenir des aides financières, alors qu’un simple ravalement ne le permet pas.

Ses limites :

  • Travaux complexes qui nécessitent l’intervention d’un professionnel qualifié, notamment pour le traitement de points thermiques singuliers (tablettes et retours de fenêtres, balcons, ajustement des volets) ;
  • Opération de rénovation coûteuse ;
  • Contraintes plus élevées en cas de mitoyenneté ou de logements collectifs ;
  • Démarches administratives à prévoir (déclaration préalable).

Quel prix pour l'isolation extérieure de votre maison ?

Le prix d’une isolation extérieure en polystyrène, avec la pose, varie de 80 à 120 € par m². Pour un bardage avec une fibre de bois ou en panneaux de roche, il faut compter de 125 à 160 € par m², installation comprise.

Quelles sont les aides disponibles pour l'isolation extérieure ?

Pour l’isolation de votre maison par l’extérieur, vous pouvez bénéficier d’aides financières intéressantes, à condition de confier vos travaux à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) :

TypesConditionsMontant de laide
MaPrimeRénov'Être propriétaire occupant de son logement (résidence principale de plus de 2 ans d'ancienneté)Prime de 15 à 75€ par m2 selon vos revenus (dans la limite de 100 m2 de surface de murs)
CITE* (Crédit dimpôt pour la transition énergétique)Identiques à MaPrimeRénov'. Aide réservée aux revenus les plus élevés (intermédiaires et supérieurs)De 25 à 50€ par m2, plafonné selon votre nombre de parts fiscales
Action LogementÊtre propriétaire occupant ou bailleur. Le logement doit être une résidence principale (de plus de 2 ans d’ancienneté). Aide soumise à condition de ressources. Vous devez être salarié d’une entreprise publique.Jusquà 100% de financement sur un montant plafonné à 20 000€ . Possibilité de contracter un prêt complémentaire de 30 000€ à 1%
Certificats d’économies d’énergie (CEE)Être propriétaire occupant bailleur ou locataire. Résidence principale de plus de 2 ans d'anciennetéMontant variable selon le fournisseur d'énergie
Éco prêt à taux zéroIdentiques aux CEEPrêt de 1500€ à taux nul et jusqu’à 30000€ pour 3 travaux (avec une isolation de votre toiture par l'extérieur par exemple)
TVA réduiteÊtre propriétaire bailleur, occupant, syndicat de copropriétaires, société civile immobilière ou locataire. Résidence principale de plus de 2 ans d’anciennetéTVA à 55% sur le matériel et sur la pose
Le programme Habiter Mieux de l’Anah (Agence nationale de l'amélioration de l'habitat)Être propriétaire de son logement (résidence principale de plus de 15 ans dancienneté). Avoir des revenus très modestes ou modestes (selon le plafond de l'Anah)De 35 à 60% de subventions dans la limite d’un plafond de travaux de 20 000€
 

Pour une isolation extérieure, certaines collectivités de communes, mutuelles, caisses de retraite ou associations (anciens combattants, par exemple) peuvent également vous apporter une aide complémentaire.

Trustpilot