L'utilisation d'un pare-vapeur est elle essentielle ?

Vous vous apprêtez à rénover votre isolation ? Vous construisez votre logement et vous pensez à l’isolation ? Alors, vous avez forcément entendu parler du frein vapeur ou pare-vapeur. Une membrane étanche très utile pour protéger l’habitat et sa structure de la vapeur coupable de nombreux maux dans le monde du bâti.

Quelle est l’utilité d’un pare-vapeur ?

Lorsque l’on s’occupe de la pose d’une isolation, il convient d’ajouter un pare-vapeur durant le processus. Cet élément, souvent méconnu, est pourtant un grand allié pour la conservation d’un bon confort thermique. Découvrez les avantages du pare-vapeur et sa grande utilité !

Un écran de protection pour vos isolants

Le pare-vapeur agit comme un écran de protection pour votre isolation ou plutôt votre isolant. Il prend la forme d’une membrane souple, semblable à une feuille et il se place au niveau des surfaces intérieures, soit les plafonds et les murs. Il se niche entre l’isolant et le parement pour lutter contre la stagnation de la vapeur d’eau et éviter le passage de l’humidité responsable de bien des maux en matière de bâti. Grâce au pare-vapeur, votre isolation reste sèche, saine et protégée de l’eau et des phénomènes vaporeux.

Limiter le développement de la condensation

L’installation d’une isolation accompagnée d’un pare-vapeur contribue aussi à réduire le phénomène de condensation sur et entre les différentes couches qui composent vos parois. Le fait de protéger le côté chaud des murs, c’est aussi s’assurer des murs sains dans toutes les pièces de la maison.

Le pare-vapeur pour conserver de bonne performance thermique

La présence d’humidité ou de vapeur vient polluer l’air ambiant de votre logement ce qui encourage une surconsommation de votre système de chauffage. Avec un pare-vapeur vous évitez ce phénomène et vous augmentez votre confort thermique, tout en améliorant votre rendement.

Nécessaire pour protéger la structure de l’habitat

Durant la construction, la pose du pare-vapeur peut sembler anodine et pourtant, c’est l’une des premières barrières utiles pour garder une structure stable, saine et solide. Le rôle de cette membrane n’est pas d’isoler la maison, mais elle vient protéger la structure de l’habitat des ravages causés par l’humidité, la présence d’eau ou encore la condensation. Voilà pourquoi, dans certains cas, l’utilisation du pare-vapeur est obligatoire.

Faites des économies d’énergie avec l’utilisation d’un pare-vapeur

Avec la garantie d’obtenir une bonne étanchéité à l’aide des pare-vapeur, vous améliorez forcément vos performances énergétiques. En effet, si vos émetteurs de chaleur ne surproduisent pas alors vos factures d’énergies vont forcément baisser.

Est-ce toujours obligatoire d’utiliser un pare-vapeur ?

Dans certains cas de figure, avoir recours à un pare-vapeur au moment de placer les isolants est obligatoire. Découvrez lesquels !

Une utilisation régie par la RT 2012

La réglementation thermique 2012 rend obligatoire l’utilisation d’un pare-vapeur pour certaines poses d’isolation. En effet, si vous prévoyez d’isoler la toiture, sachez que cette zone est plus soumise à la condensation puisque la chaleur monte. Alors, pour se conformer aux normes en vigueur en lien avec la transition énergétique, il faudra obligatoirement installer un pare-vapeur ou frein vapeur dans ce type de situation.

Le pare-vapeur obligatoire pour les isolants biosourcés

Les isolants biosourcés sont également soumis à certaines règles. En effet, avec ce type d’isolation, le pare-vapeur est de rigueur. Pourquoi, simplement parce que les matières qui constituent ces isolants sont plus sensibles à l’humidité que le reste des isolants disponibles sur le marché. Ainsi, la résistance thermique chute en présence d’eau et se voit vite envahie par les désagréments en lien avec les parois humides, à savoir champignons et moisissures.

Obligatoire également pour les maisons à ossature en bois

Même si les murs échappent à l’obligation de la RT 2012, il est recommandé d’installer un pare-vapeur, surtout si vous possédez une ossature en bois. D’ailleurs, aussi bien pour une rénovation qu’une construction neuve, le DTU 31.2 (Document Technique Unifie) rend obligatoire l’utilisation d’un frein vapeur dans ce cas de figure. L’infiltration de la vapeur d’eau pour rapidement endommager la structure en bois du bâtiment, c’est une question de sécurité.

Suivant le type de toiture

Côté toiture, des utilisations obligatoires de pare-vapeur sont aussi à déclarer. Néanmoins, les toitures plates, voire les toits-terrasses, doivent être protégées par un pare-vapeur, car ils présentent plus de risque de stagnation de l’eau.

Mon habitation est dans une zone froide

Connaissez-vous les zones froides ? Il s’agit de localisation où les températures chutent considérablement durant la saison hivernale. Souvent situées en montagne, elles sont particulières et répondent à des normes différentes, car le risque de condensation de la vapeur est plus important. Ici, un pare-vapeur sur toutes les parois du bâtiment est obligatoire.

Le pare-vapeur en cas de combles aménagés

Dans le cadre d’un aménagement de combles habitables, il faut isoler vos rampants de toiture avec un pare-vapeur pour préserver la charpente. En revanche, si vous possédez des combles perdus, la réglementation change… L’isolation étant posée sur le plancher, il ne faut pas nécessairement placer de pare-vapeur.

Comment bien choisir son pare-vapeur ?

Les freins vapeur sont partout, vous trouvez des pare-vapeurs chez Castorama, des freins vapeur à Leroy Merlin, ils sont nombreux, mais comment bien les choisir, justement c’est que vous allez découvrir !

Choisissez votre pare-vapeur en fonction du coefficient SD

L’atout crucial d’un pare-vapeur, c’est sans hésiter sa résistance à la vapeur. Justement, cette résistance se calcule à partir d’une valeur : le coefficient SD. Pour une bonne efficacité ou plutôt pour obtenir une bonne résistance au phénomène vaporeux, il faut se tourner vers une valeur SD d’au moins 18 m pour se conformer au DTU.

Dans quels cas opter pour une membrane classique ?

Si vous vivez dans une région de plaine ou dans un lieu où l’hygrométrie est faible ou moyenne, alors vous pouvez opter pour une membrane pare-vapeur classique avec un SD >18 m. Sauf si, évidemment, vous êtes en zones froides.

Dans quels cas choisir une membrane hygrorégulante ?

En revanche, si votre logement se situe dans une zone froide et/ou dans un environnement montagnard, alors il est important de réaliser une étude hygrothermique avant de faire son choix. Cette analyse offre la possibilité de connaître le coefficient SD recommandé dans votre cas de figure, cela dépend des conditions climatiques du lieu, de l’isolation et du mode de chauffage utilisé dans le logement. La ventilation importe aussi dans le compte rendu de l’étude. Dans ce cas de figure, le recours à des membranes pare-vapeur hygro régulantes avec un SD variable est sollicité. Il s’agit de membranes hygrovariables qui peuvent supporter les changements brutaux et l’accumulation rapide et fluctuante de la vapeur. Elles sont parfaites pour profiter d’une bonne étanchéité.

Comment et où poser un pare-vapeur ?

Maintenant que le frein vapeur n’a plus de secrets pour vous, il est temps de savoir comment poser un pare-vapeur et surtout, où le placer pour garantir une bonne protection.

Posé obligatoirement du côté chauffé de la paroi du bâtiment

Le pare-vapeur doit absolument être posé du côté chaud de votre bâtiment, c’est-à-dire entre l’isolant thermique et le parement intérieur. Cet emplacement est crucial pour garantir son efficacité. Il lutte contre la vapeur et protège l’ensemble des murs et des toits.

Installation durant les travaux de finition

Son installation arrive au moment des travaux de finition, mais il convient de ne pas la négliger, car elle est d’une grande importance pour l’efficacité du produit. En effet, même si la feuille ou la membrane est légère, elle doit être tendue et installer sur l’ensemble des parois, sans trou et sans déchirures. Le moindre accident peut réduire l’efficacité de la protection. Voilà pourquoi, chaque lé de pare-vapeur doit se chevaucher d’au moins 10 centimètres. Ces jonctions sont à coller à l’aide d’un ruban adhésif adapté.

Faites appel à un professionnel pour une mise en place rigoureuse

Évidemment, ce type de pose demande un certain savoir-faire pour être efficace d’autant que ce genre de travaux demande dextérité et minutie. Alors, n’hésitez pas à confier l’installation du pare-vapeur à un professionnel expérimenté pour obtenir une parfaite étanchéité et une maison plus saine au quotidien.

Trustpilot