Qu’est-ce qu’un linteau ? Comment poser un linteau ?

Désolé, Renovation Man n'intervient pas (encore) dans cette zone...

Linteau en béton, linteau en bois, linteau préfabriqué… Quelle est la fonction d’un linteau et comment est-il préparé ? Dans cet article, vous retrouverez toutes les informations et nos conseils pour la pose de linteau.

Un linteau est une pièce fondamentale dans une construction. Il est posé horizontalement entre deux montants verticaux. À l’origine, le linteau en bois était posé au-dessus d’une cheminée ou d’une ouverture, comme une fenêtre ou une porte. Aujourd’hui, on retrouve des matériaux plus résistants, avec le linteau en béton ou en acier, par exemple. Parmi les travaux de gros œuvre, on pose un linteau après l’ouverture d’un mur porteur ou en phase de construction d’un intérieur sans mur ni cloison apparente.

Sommaire

    Linteau préfabriqué ou linteau plus sophistiqué ?

    On appelle linteau préfabriqué un linteau en bois ou un linteau en béton monobloc. Il est réalisé d’une seule pièce que l’on pose sur des piliers verticaux.

    • Linteau en bois : c’est le linteau traditionnel, qui permet une pose immédiate, sans travaux supplémentaire. Le plus souvent, on le laisse apparent sur un mur en pierre, pour une finition rustique.
    • Linteau en acier : il s’agit d’une poutre IPN, offrant jusqu’à 12 mètres de portée, en plusieurs sections. Il est intégré à la maçonnerie pour rendre la structure plus stable et un rendu plus contemporain.
    • Linteau en béton : à base de béton armé, il permet une pose plus facile et garantit aussi une très bonne portée. De plus, il s’intègre à n’importe quel type de maçonnerie. Avec un potentiel décoratif moindre, le linteau est généralement repeint.

    Il convient de préciser qu’un linteau préfabriqué est plus lourd qu’un linteau élaboré. Cependant, il ne nécessite pas un temps de séchage trop long. Après la pose de linteau, il est possible de reprendre le chantier presque immédiatement.

    Le linteau préfabriqué est composé d’une seule pièce. Il est possible d’élaborer un linteau en plusieurs sections. Evidemment, ceci requiert une charge de travail plus lourde.

    • Linteau en béton armé : il aligne plusieurs parpaings de chaînage, remplis de béton armé. Le temps de séchage et de durcissement est naturellement plus long, jusqu’à 28 jours.
    • Prélinteau : c’est le linteau qui assure le plus de rigidité, entre le linteau préfabriqué et le linteau de parpaings. Il est posé sur les montants du linteau. C’est l’élément porteur et de coffrage aux autres pièces de maçonnerie.
    • Linteau de chaînage : c’est un linteau en béton, en forme de U. Une fois posé, il est rempli de fers et béton. C’est un des linteaux qui offrent la meilleure portée.

     

    Comment poser un linteau ?

    La pose de linteau est un processus à la fois simple et délicat, car il influence l’équilibre de la maison ! Plusieurs consignes techniques et de sécurité doivent être respectées. En fonction de la largeur du mur, notez que vous devrez poser un linteau ou deux (à partir d’un mur large de 30 cm).

    Tracez d’abord sur le mur les contours à l’endroit précis où vous aller poser le linteau. Perforez le mur, en suivant le profil dessiné. Soyez délicat, le perforage doit correspondre au plus près aux dimensions du linteau sous peine de devoir reboucher, mettre à niveau et attendre le séchage. N’oubliez pas de poncer la surface interne au périmètre délimité. Vérifiez le niveau.

    Réalisez un mortier en ciment et étendez-le sur la partie intérieure du trou perforé. Après la pose de linteau sur ce lit de ciment, il ne vous reste qu’à sceller l’ouvrage avec du béton et des pierres. Attendez au moins 7 jours de séchage, selon la composition du mortier, avant de passer aux finitions. Si vous devez poser 2 linteaux, effectuez les mêmes étapes d’un côté puis de l’autre, pas en parallèle.

    Si vous souhaitez poser un linteau au-dessus d’une fenêtre, le plus simple reste encore le béton armé ou le profilé métallique. Pour un rendu plus en accord avec le reste de la maison, vous pouvez encore recouvrir cet élément d’un faux linteau en bois, purement décoratif. Réalisez ou faites réaliser un habillage en chêne. À l’extérieur, le linteau permet aussi l’installation de volants roulants, en les encastrant dans le coffre sous le linteau.

     

    Combien coûte un linteau ?

    Le linteau n’est pas une pièce très onéreuse. Par exemple, un monobloc en béton d’1m40 est vendu 20€. Un prélinteau en béton armé coûte environ 30€ et un linteau de chaînage se trouve à un prix de 60€. Il est plus difficile d’indiquer le prix d’un linteau en acier ou en bois car ces éléments nécessitent une découpe sur-mesure. Le tarif varie en fonction de la section et de la longueur désirée. À ces prix, il convient d’ajouter le coût de la main d’œuvre et de l’interruption de chantier, pour le durcissement du béton.

    S’il est possible de poser un linteau soi-même, on ne saurait que recommander de travailler avec une équipe de professionnels. D’une part pour déterminer le matériau le plus adéquat à votre situation et la longueur nécessaire. Un linteau surdimensionné ou sous dimensionné crée de véritables problèmes d’esthétisme au mieux, d’équilibre, au pire. D’autre part, la pose d’un linteau elle-même est un procédé qui requiert beaucoup de matériel et de compétences techniques. N’oubliez pas qu’il peut déterminer tout l’équilibre de votre maison. Mieux vaut dépenser quelques euros de plus auprès d’un bureau d’études techniques et d’artisans qualifiés afin d’éviter tout risque d’effondrement.

     

    Prenez rendez-vous avec les experts de Renovation Man, qui accompagnent tous vos projets