Qu’est-ce qu’une chape anhydrite

Alternative à la chape traditionnelle ou encore à la chape liquide, la chape anhydrite fait pourtant partie des mortiers fluides. Mais à quoi sert-elle ? Quels sont ses avantages ? Et quel est son coût ?

Définition d’une chape anhydrite

Contrairement à une chape fluide, la chape anhydrite tient sa différence dans sa composition puisque ce type de chape n’utilise pas du ciment comme habituellement, mais du sulfate de calcium.

Tandis que la chape fluide classique offre un temps de séchage relativement rapide (entre 1 semaine et 10 jours) et demande de faire des joints dits de fractionnement (pour une surface minimale de 80 à 100 m²), la chape anhydrite se pose sur une très grande surface sans aucun joint. On parle alors de retrait nul. En revanche, le délai de séchage est plus long, de l’ordre de quelques semaines. Dans tous les cas, si vous rénovez vos sols, pensez au type de chape que vous souhaitez.

Pose de la chape anhydrite

Chaque type de chape a un rôle bien défini.
La chape traditionnelle a pour principale fonction de rattraper les irrégularités d’un sol pour que celui-ci puisse recevoir un revêtement de sol (parquet, carrelage, lino, jonc de mer, etc.), sa pose est quelque peu compliquée si l’on n’est pas un bricoleur averti. Cela requiert du temps, de la précision pour épandre convenablement le mortier et l’aplanir.

Avec la chape anhydrite, la pose est tout de suite plus simple. Autonivelante et autolissante, il vous suffit de la faire couler sur la dalle de béton, de la laisser sécher le temps recommandé et le travail est terminé. Aucune finition à ajouter. Cette chape anhydrite adhère très bien au sol et ne requiert aucun travail de jointage, quelle que soit la surface à couvrir.

Le prix d’une chape anhydrite varie entre 22 et 32 €/m² selon l’épaisseur souhaitée (entre 3 et 5 cm).

Toutefois, certaines précautions sont à connaître pour poser une chape anhydrite. Elle requiert un long temps de séchage qui peut aller jusqu’à deux mois selon la superficie à couvrir. Sensible à l’eau, la chape anhydrite demande une pose soignée et attentive avec des instructions particulières. Enfin, la pose d’un revêtement de sol sur une chape de ce style peut se faire dans un délai relativement long après sa pose, parfois jusqu’à 90 jours. Il faudra avant tout la poncer pour retirer le produit de cure ou nettoyer la pellicule de surface.

Les avantages de la chape anhydrite

Plusieurs atouts sont à mettre au crédit de la chape anhydrite :

  • Un rendu esthétique : la chape anhydrite étant coulée en une seule fois, le rendu s’avère très esthétique et de qualité puisqu’il n’y a aucune présence de joints, que la surface mesure 50 ou 200 m².
  • Une surface aplanie : avec sa qualité de finition, la surface travaillée est aplanie comme il le faut.
  • Un grand choix de revêtements de sol : la chape anhydrite est compatible avec tous les revêtements de sol et vient même faciliter la pose de certains d’entre eux comme cela est le cas pour le carrelage.
  • Une longévité avérée : la chape anhydrite est résistante et durable, si bien qu’elle ne se fissure pas ni ne s’altère dans le temps.
  • Une conductibilité thermique appréciable : la chape anhydrite possède une faible teneur en air et sa fine épaisseur permet de bénéficier d’une bonne conductibilité de la chaleur. C’est pourquoi on retrouve souvent cette alternative pour les planchers chauffants dont la chape booste les performances.
Trustpilot