Comment calculer le coût d’aménagement de combles ?

Calculez en quelques minutes le coût d’aménagement de vos combles. De l’isolation à l’électricité, de la pose de fenêtres au revêtement de sol, découvrez tous les postes de dépenses de vos travaux de rénovation.

Estimer le coût d’aménagement de combles se fait au cas par cas. Dans la construction, il n’existe pas de modèle universel. Tout dépend de vos envies, de la configuration de votre maison, de la surface au sol, des installations existantes, etc. Toutefois, en listant les différents travaux à prévoir pour l’aménagement des combles, il devient plus facile d’établir une base de budget.

Coût d’aménagement de combles : les dépenses les plus lourdes

1. La charpente

Tous les types de combles ne sont pas aménageables. Si votre grenier est équipé d’une charpente industrielle, vous devrez d’abord intervenir sur sa structure. Il sera nécessaire de surélever les murs ou la toiture ou de procéder au décaissement du plancher, c’est-à-dire l’abaissement du sol. Le coût d’une telle opération oscille entre 50.000€ et 90.000€, main d’œuvre comprise.

2. L’isolation

L’isolation des combles représente aussi une part importante de budget. Outre les différents matériaux disponibles, c’est surtout la méthode retenue qui influence au final le prix d’aménagement de combles.

  • Une isolation par sarking, c’est-à-dire par l’extérieur de la maison est l’option la plus onéreuse. Il est nécessaire d’installer un échafaudage, de prendre en compte le coût de l’isolant, de la couverture et de la main d’œuvre. On estime qu’il faut compter entre 108€ et 267€ par m² isolé.
  • L’isolation de la toiture par l’intérieur est plus simple et moins chère. Entre 40€/m2 et 90€/m2, main d’œuvre comprise.
  • L’isolation du sol, pour combles perdus coûte entre 20€ et 40€/m2

3. L’accès à la pièce

L’installation d’un escalier pour comble représente aussi un prix à ne pas négliger. Selon le modèle et le matériau, vous devrez compter entre 1.000€ et 10.000€, les escaliers en verre étant particulièrement coûteux.

4. Les fenêtres

L’aménagement de combles suppose aussi l’ouverture et la pose de nouvelles fenêtres. Vous avez le choix entre lucarnes et fenêtres. Les premières nécessitent des travaux plus lourds, nécessitant une intervention longue d’un artisan. Leur installation peut coûter jusqu’à 4.000€/pièce. La pose d’une fenêtre de toit est nettement moins chère et revient en moyenne à 800€/pièce. En fonction de la taille de vos combles, calculez le nombre de fenêtres nécessaires pour atteindre le ratio de 1/6ème de la surface totale.

5. Le sol

La solidité du plancher est un point essentiel à vérifier avant la suite des travaux. Si vous êtes certain qu’il pourra supporter les cloisons et les différents équipements prévus, il ne vous reste qu’à choisir un revêtement. Pour un parquet en bois, toutes les qualités existent, de 500€/m2 à 7.500€/m2. Un carrelage est aussi onéreux, entre 1250€ et 2500€/m2. Pensez au PVC, une matière qui offre des résultats corrects à partir de 35€/m2. Ce revêtement est moins coûteux à l’achat et surtout, vous n’êtes pas obligé de faire appel à un artisan pour le poser.

Par contre, s’il ne supporte pas une charge équivalente de 150 kg/m2 à 240 kg/m2, il sera nécessaire de consolider le plancher. Il faudra alors poser une dalle sèche, en dessous du revêtement. N’oubliez pas de prévoir l’espace pour les câbles électriques et la plomberie. Si besoin, vous devrez peut-être prévoir le passage d’un conduit de fumée afin de limiter la température de surface à 50°C maximum. L’ensemble de ces travaux peut atteindre 30 à 100€/m2 en fonction du projet.

6. L’électricité

L’électricité a déjà été installée dans vos combles ? L’aménagement consiste alors à tirer les fils, en fonction de l’usage que vous comptez faire de la pièce. N’oubliez pas que des radiateurs électriques sont probablement la solution la moins chère (premiers prix à 35€) et la plus pratique à mettre en œuvre pour assurer le confort de la pièce. D’une manière générale, comptez entre 80€ et 120€/m2 pour l’installation de l’électricité et des radiateurs dans vos combles.

7. La plomberie

Il est très difficile d’estimer le coût d’aménagement de combles en salle de bain. Tous les budgets sont possibles. Cela reste un poste de dépenses très important, notamment de par l’importance des travaux, du calendrier et de la main d’œuvre à prévoir.

Coût d’aménagement des combles : d’autres dépenses à prendre en compte

8. Les cloisons

La pose de cloisonnements est une étape qui permet enfin d’envisager l’agencement futur de la pièce. Pour recouvrir les murs et les rampants, mais aussi pour créer des espaces bien distincts dans une pièce ouverte, les cloisons en plâtre ou en béton ne sont pas très chères. Leur tarif oscille entre 15€ et 25€/m2. Vous pouvez faire appel à un spécialiste plaquiste ou, pour les plus bricoleurs, poser vos plaques de placo vous-même.

9. Les meubles

Encore un tarif difficile à estimer de manière générale, qui dépend essentiellement de vos envies. Notez qu’il sera peut-être nécessaire de réaliser des meubles sur-mesure, pour les rangements sous les parties les plus basses des rampants ou pour un dressing aménagé sous une mansarde.

10. La décoration

Enfin, il vous reste à penser aux peintures ou à la pose d’un papier peint. Pour les papiers peints, en fonction du matériau, vous trouverez des modèles entre 10 et 35€/m2. Le choix pour une peinture dépend de l’usage que vous ferez de la pièce.

  • Pour une salle de bain ou une cuisine : préférez une peinture finition soyeux ou satin. Elle coûte environ 35€ pour 2,5 litres, soit 25m2 de peinture en monocouche.
  • Pour une chambre : craquez pour une peinture finition mate, qui apporte un aspect poudré, une profondeur et une douceur si agréables dans un chambre à coucher. Pour une chambre d’enfant, optez surtout pour une peinture lavable ! Comptez entre 12€ et 35€ pour 2,5 litres de peinture.
  • Pour un salon ou un bureau: faites de la peinture finition brillante votre chouchou, parfaite pour créer une ambiance, sur un mur ou des boiseries. Les plus chères coûtent 60€/2,5 litres mais on en trouve de très correctes à partir de 10€/2,5 litres.

Dans tous les cas, privilégiez les peintures naturelles et écologiques aux produits synthétiques.

Le coût des formalités administratives

Notez que si les travaux d’aménagement des combles portent la surface habitable de votre habitation à plus de 170 m2, vous êtes dans l’obligation de faire appel à un architecte. Profession libérale, il peut librement définir ses tarifs. Comptez environ une majoration de 10% sur l’ensemble du coût des rénovations.

Sachez pourtant que la Déclaration préalable de travaux et la Demande de permis de construire sont deux procédures totalement gratuites. Pour cela, il est nécessaire de télécharger les formulaires ad hoc sur le site www.service-public.fr et de les déposer en Mairie. Or, de nombreux documents techniques et graphiques sont demandés. Dans les faits, il est difficile de monter un dossier en bonne et due forme sans l’aide d’un professionnel.

Enfin, face à tous ces frais, il convient d’opposer les subventions d’état diverses pour l’isolation, la TVA réduite, le crédit d’impôt encore l’éco-prêt à taux zéro….

Trustpilot